Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



lundi 31 janvier 2011

Ces végétaux qui résistent au froid...

Mi-Novembre, la neige a interrompu mes travaux de nettoyage dans la pinède. La semaine dernière, profitant du ciel bleu et de timides rayons de soleil, j'ai tenté une petite sortie au jardin.  Chaudement vêtue, il va sans dire !
Malgré tout, le froid m'a fait rentrer bien avant la tombée de la nuit tant mes pieds étaient gelés ! Il faut donc être raisonnable et attendre encore. De toute façon, le ciel est gris et la terre ne dégèle plus.


Le sol de la pinède est habituellement recouvert de serpolet qui, en ce moment, se cache sous les feuilles d'érable et de hêtre. Les hellébores fétides qui poussent à l'état spontané, sont noircies par le gel. Et le feuillage des bulbes émerge à peine du tapis de feuilles sèches.
J'ai bien commencé à faire des tas en ratissant  mais décidément il fait trop froid. Tant pis si ce coin est un peu négligé. Ca s'arrangera avec les beaux jours. 










Il n'empêche que certains végétaux sont des durs à cuire... au gel, si j'ose dire.


Helychrysum et Salvia officinalis purpurescens
Plante curry et sauge pourpre : ce duo, planté dans le bas de la pinède en situation abritée, est resté impeccable depuis le début de l'hiver.  A droite, on aperçoit Sedum sediforme et Lonicera nitida, eux aussi indifférents aux intempéries. Il faut dire que cette partie du jardin est exposée au Sud et que le sol est naturellement bien drainé.

 
Osmanthus heterophyllus (=à feuilles étroites) est planté dans l'endroit le plus froid du jardin, près du bois ! Et il tient bon. par contre, il est en situation semi-ombragée et ne fleurit pas...
L'an dernier, après le passage à - 20° C, il a terminé l'hiver un peu pâlichon mais s'est vite remis. L'osmanthe se taille sans problème. Ici il pousse librement.
                                                                                                                                                                

Osmanthus heterophyllus "Tricolor"
J'en ai planté un deuxième à l'automne dernier. Malgré son jeune âge, lui aussi résiste bien. Il est entouré de Carex hachijoensis Evergold et d'Asplenium scolopendrium.
Ces scolopendres poussent spontanément dans cette partie du jardin. On les rencontre également sur ce versant de la colline, dans la forêt communale.

Carex et Epimedium donnent un peu de présence dans ce massif occupé à la belle saison par les hostas.

















Corydalis flexuosa

Et voici le feuillage du Corydalis flexuosa, recouvert de gouttelettes glacées. Ce feuillage très tendre résiste parfaitement aux grands froids. De jolies petites fleurs bleues tubulées apparaîtront en fin de printemps.  L'année de plantation, peu informée sur cette plante, je me suis inquiétée de voir disparaître le feuillage après la floraison !  En fait, c'est tout à fait normal car le feuillage réapparaît en automne.
Le Corydalis se plaît à mi-ombre.
Il existe un Corydalis "Purple leaf", à feuille pourpre donc. Je vais essayer de le trouver pour le printemps prochain.







  

Dans mes prochains billets, je vous présenterai les saxifrages et les fougères persistantes du jardin.


19 commentaires:

Gine a dit…

Malgré le froid, c'est bien varié, chez toi ! Je suis surprise que le Corydalis remette des feuilles à l'automne chez toi : Il fleurit bien chez moi, mais disparaît jusqu'au printemps suivant ... J'ai moi aussi abandonné à des jours meilleurs le nettoyage : trop froid !

Mélissandre a dit…

Catherine.Tu sais partout il fait froid et les travaux au jardin sont impossibles.Tu es très courageuse de sortir pour faire des activités de jardinage.Tu as un jardin qui présente bien et certaines plantes bravent le froid .
Amitiés Mélissandre

RICHARD MOISAN a dit…

Quelle activité!
Mais nous, nous sommes tout ouïe à ton cours de jardinage.
J'apprécie beaucoup. Merci.

Sylvaine a dit…

-5° ce matin alors dans ton coin, il doit faire bien froid !!!
Mes euphorbes 'Silver Swann' ont l'air congelé ce matin mais elles ont supporté plus froid l'an dernier par contre, je crois qu'une petite Euphorbe martinii 'Little Charm', plantée cet automne est morte.
Bonne journée :)

stéphanie a dit…

bonjour Catherine, il y a 8 ans, nous étions presque voisins (nous étions bisontins), mais nous avons quitté la franche-comté pour venir en bord de mer. Et ici, l'Osmanthus heterophyllus ne risque pas de prendre froid, mais on a bien du mal à ce qu'il ne brûle pas au vent!!

Je viens juste de démarrer un blog, le votre est un vrai plaisir

♫ Florian ♪ a dit…

CAT bonjour
Et bien c'est sympa cette verdure je trouve.
Ici plus rien à regarder mais le soleil va surement revenir. PAs de fleurs non plus.
Je ne suis même pas dans mon jrdin ce qui est assez rare pour moi mais il fait bien froid.
Je te souhaite une belle journée et du soleil à gogo
BISOU

Catherine a dit…

Oui, Gine, ici les corydalis pointent le bout de leur nez en fin d'été. La photo du billet est d'hier matin. On distingue les petits morceaux de glace sur la plante...
Bon après-midi. Bises.


Mélissandre, je jardine seule et je m'inquiète toujours de ne pas avoir un jardin présentable pour le printemps. Il faut bien faire avec les intempéries alors dès que l'occasion se présente, vite je sors !
Amicalement. Catherine


Bonjour Richard !
Merci pour ton commentaire sympa.
Amitiés.


Bonjour Sylvaine !
Les végétaux n'en font finalement qu'à leur tête ! Je pensais que l'euphorbe martinii était plus résistante que la grande Silver Charm !
Pourtant chez toi, c'est bien drainé ?
Bises.

Catherine a dit…

Bonjour Stéphanie !
Bienvenue aux Pins Noirs !
Beaucoup de vent chez toi mais une douceur que j'envie parfois.
Si mes pas me portent vers Audierne où nous avons des attaches, je ne manquerai pas de te le faire savoir.
Je mets un lien vers ton blog !
Amitiés jardinières.
Catherine

Catherine a dit…

Merci France ! Le soleil, ce ne sera pas pour aujourd'hui ! C'est désespérément gris. Je vais en profiter pour aller me "faire une beauté" (enfin, c'est mon coiffeur qui va s'en charger !).
Bises. Catherine

Le Jardin de Chêneland a dit…

Bonjour Catherine...je retiens une charmante association de l'helychrysum avec la sauge pourpre. Un bel ensemble. J'ai un gros faible pour cette plante. En ce moment sa belle couleur argenté illumine un jardin bien triste en cette saison. Je voulais planter un corydalis pour sa belle couleur et je pensais que cette plante était plus frileuse. Je vais profiter de ton expérience pour l'adopter.Aujourd'hui nous avons -4° toute la journée. Pas question de jardiner et je commence à pietinner.
Amitiés jocelyne

Catherine a dit…

Bonjour Jocelyne !
Je suis comme toi, impatiente de m'occuper au jardin.
Mon corydalis a été photographié hier matin et a donc bien résisté aux t° négatives, même l'hiver 2009/2010.
Et l'helychrysum est finalement bien robuste (sol bien drainé).
Amicalement. Catherine

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Je viens te dire bonjour ce matin.
Que c'est calme chez toi et alors j'en suis ravie.
Je t'embrasse

berthille a dit…

Ils se portent à merveille tes osmanthus, de quoi ôter mes derniers doutes qut à leur rusticité.
Y'a plus qu'à attendre le dégel pour la plantation maintenant !

Catherine a dit…

Bonjour Blandine !
Une petite précision encore : ces osmanthus sont au froid certes, mais pas au courant d'air.
Bonne journée.

Catherine a dit…

Merci France pour ton passage. Je te souhaite une bonne journée (ensoleillée ?).
Bises. Catherine

Publiée par marie-pierre a dit…

difficile encore de jardiner il fait encore bien froid et le sol est dur comme de la pierre peu agréable!
a+@
le jardin boutlois
mp

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Piere !
En effet, le sol est complètement gelé. J'ai renoncé à ratisser les feuilles de la pinède : je ratisse des blocs de terre gelée en même temps ! Et puis j'ai eu trop froid la semaine dernière...
Amicalement.

Marie-Noëlle a dit…

Ton osmanthus est-il un tricolor ??
Ici le problème ne vient pas du froid mais du vent qui le dessèche aussi faut-il faire attention à son emplacement.
Le corydalis est très joli et résistant. Quand j'en ai planté 3 pieds dans mon jardin, je n'ai cessé de dire qu'il pouvait supporter des températures basses mais je crois que tout le monde avait des doutes. Tu as bien fait d'en parler car s'il résiste chez toi, cela veut dire qu'il peut être planté partout ... lol
Il remonte en septembre, a-t-il refleuri chez toi ??
Bonne soirée

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Noëlle !
Oui c'est un "Tricolor". Ici il est au froid mais pas dans les courants d'air.
Le Corydalis refait du feuillage en début d'automne mais -hélas!- ne refleurit pas. Sous son aspect un peu frêle, il est bien solide.
Et ce qui tient ici, tient partout !
Bises.