Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



lundi 17 janvier 2011

Une mangeoire naturelle au jardin


Comme le font nombre de propriétaires de jardin, nous aidons les oiseaux à surmonter les rigueurs de l'hiver, en leur procurant graines, graisse ou cerneaux de noix.
Il existe bien sûr de nombreux modèles prêts à installer dans les jardineries et autres lieux de vente. Aux Pins Noirs, nous ne sommes pas trop séduits par cette formule.
Depuis de nombreuses années, nous fabriquons des mangeoires à l'aspect naturel, économiques et imputrescibles en utilisant notamment... des noix de coco !


 


Les mangeoires photographiées ici ont plus de 15 ans ! Elles finissent pas se patiner et se fondent parfaitement dans la végétation.

 



 
Pour les réaliser, il convient de découper une ouverture  à l'aide d'une scie. L'enveloppe est coriace, aussi  en ce qui me concerne, je demande de l'aide à mon mari.
A moins de disposer d'un étau pour bloquer le fruit, il convient  d'enfiler une bonne paire de gants de bricolage pour ne pas se blesser lors de la découpe. Pour l'accrochage : il suffit de  passer une ficelle dans "les yeux"  (ce sont les petits points marqués à la base du fruit). Afin d'éviter  la stagnation de l'eau au fond de la coupelle, on peut percer également un trou en dessous de la noix de coco à l'aide d'une perceuse électrique.



14 commentaires:

Marcel a dit…

Voilà une petite réalisation simple qui effectivement est tout à fait naturelle. Une idée à retenir, bien que je mange rarement des noix de coco.

Catherine a dit…

Bonjour Marcel !
C'est pour réaliser les mangeoires des oiseaux que nous achetons des noix de coco en automne.
Mais on peut faire macérer la pulpe et utiliser le lait obtenu dans la cuisine exotique !

lesviolettes a dit…

eh oui c'est bien sympathique ton idée et le jardin s'anime de tous ces oiseaux qui virevolte autours de mangeoires ce qui est un spectacle bien plaisant et vivant en hiver bonne journée Catherine je pense bien à toi

berthille a dit…

Leur large ouverture me laisse dubitative ... je pensais que les oiseaux aimaient bien soustraire leur nichée aux yeux de tous.
Elles sont occupées chaque année ces mangeoires ?

RICHARD MOISAN a dit…

Bravo, Catherine! Une super idée écologiste que tu devrais présenter au concours Lépine. Et puis, dis donc, je te conseille vivement de prendre le premier avion pour Papeete: Te rends-tu compte du débouché, là-bas?

Sylvaine a dit…

C'est très astucieux ! :)
La noix se fond dans le paysage mais les zoziaux savent bien la trouver !
Bonne après-midi

Catherine a dit…

Blandine, ce sont des mangeoires ! Pas des nichoirs...
Pour ces derniers, en effet, il convient de faire un trou dont le diamètre varie suivant l'espèce d'oiseau que l'on veut y attirer.
Dans les mangeoires nous nous contentons de déposer de la nourriture à la mauvaise saison.
Bises. Catherine

Catherine a dit…

Bonjour Richard !
Aurais-tu la "bosse du commerce" ?A moins que, comme moi, tu n'aies appris qu'en Polynésie, de nombreuses espèces d'oiseaux ont définitivement disparu et que des associations de défense ont vu le jour ?
Et si je vais au fond des choses, je me dis que les noix de coco ne sont pas venue à la nage ! Et comme avion rime avec pollution...
Mais les zoziaux des Pins Noirs n'en ont cure ! Ils ont l'air contents.

anabel a dit…

Bonne idée, que l'utilisation d'une noix de coco! mes oiseaux pour l'instant se contentent de coupelles qu'ils ont vite fait de vider!

Fred a dit…

Bonne idée que vous avez eu, à la prochaine noix de coco, je me la transforme :)

berthille a dit…

Je ne devais pas être bien réveillée moi hier matin :-)

Marithé a dit…

C'est une idée astucieuse , le seul problème c'est que la noix est difficile à découper, mais je vais tenter

Catherine a dit…

Bonsoir Marithé !
En effet, la coque est robuste. L'idéal est de se faire aider. Le plus difficile est de faire l'entaille pour démarrer. Après c'est un travail de patience. N'oublies pas de bons gants !
AMicalement.

Fenêtre sur notre jardin a dit…

Bonjour Catherine, en voyant ta mangeoire j'ai trouvé cela très originale et je me demandais s'il fallait que j'enlève la noix de coco à l'intérieur ou si je peux la laisser quelques jours sans danger pour les oiseaux?

Merci à toi pour l'idée et bonne semaine.