Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



samedi 18 juin 2011

Le potager... tout beau, tout bon !

Je ne vous ai pas encore parlé de mon coin "potager" ! Alors, pour changer un peu...
Au printemps 2007, j'ai décidé de créer un petit potager. Nous avions un assez grand jardin et pas une salade à nous mettre sous la dent, ça n'allait pas... Je ne voulais pas quelquechose d'immmense non, juste un coin avec quelques légumes bien frais pour les mois d'été passés en famille.
Sous un soleil de plomb, j'ai commencé à enlever le gazon et j'ai bêché un premier carré. Je ne pouvais pas faire plus : j'avais l'impression d'enfoncer ma bêche dans du béton ! Cette année là nous avons récolté des tomates, des salades, des oignons blancs ou rouges. L'année suivante j'ai doublé la surface. 
Entre temps mon mari avait aménagé une sorte de restanque sur le talus surplombant le jardin. C'est donc là que j'ai déménagé les groseillers et les cassissiers et là aussi que je sème les légumes encombrants : courgettes (les rondes, de Nice) et potimarrons (bien meilleurs que les potirons).

Voici une vue depuis le jardin "du dessus"... les légumes sont bien développés mais les annuelles semées ce printemps ne fleuriront que d'ici quelques semaines.


Une petite barrière a été installée pour matérialiser ce potager. Le rosier "Pirontina" y grimpe en compagnie de la clématite "Hagley Hybride".

Pirontina (Pironti - 1975)

Plus loin, c'est "Rosa Chinensis mutabilis" qui côtoie la barrière, lasurée dans un ton doux qui s'accorde avec la couleur des roses.


Rosa Chinensis mutabilis

Une mûre sans épine et un houblon ont vite colonisé les murs. Récemment nous avons ajouté une vigne.



Les tomates se portent bien ; cette année il faisait tellement chaud que je n'ai pas pulvérisé de bouillie bordelaise. Par contre j'ai mis une grosse poignée d'orties hachées au fond des trous de plantation. Et je plante des tagètes à proximité pour éloigner les insectes.

Les tuteurs en bois de mon ancien jardin étaient en bien mauvais état et nous en avons fait des allume-feu. En guise de tuteurs pour les tomates, j'utilise maintenant des tuyaux de cuivre. Je les avais repérés dans le matériel de mon mari,  (de trop petite section pour l'alimentation en eau,  m'a t'il dit...).  Comme je suis parfois distraite, je les ai chapeautés avec de petits pots en terre cuite, afin de me protéger les yeux.


Je n'utilise pas d'engrais ; je me contente d'épandre du compost grossier avant le bêchage. En fin de saison je conserve les tagètes défleuries, les pieds de haricots,  pour les enfouir également.

Le sol est acide ici et j'ai tout un coin envahi par la prêle. Je la récolte pour les purins. De même que la consoude plantée au potager. Les orties sont à disposition à deux pas, dans les champs environnants.








Le printemps chaud a favorisé la croissance des haricots qui commencent à fleurir.
Les oignons sont des oignons rouges pour les salades d'été.









En plus des tagètes au pied des tomates, je sème des capucines : bien que je ne me souvienne pas avoir eu des pucerons, c'est sur les capucines qu'ils iraient s'installer en priorité. Autrefois, je semais des fèves qui avaient la même utilité. Mais les fèves, c'est bien encombrant... et les capucines c'est joli dans les salades et les graines peuvent être utilisées comme les câpres. Je conserve également les semis naturels de fleurs : soucis, bourrache, cosmos sulfureus...

Et puis dans mes potagers successifs j'ai toujours semé des oeillets de poètes. Souvenirs d'enfance, dans le jardin de ma grand-mère maternelle...







Ces oeillets de poète, ou bouquets parfaits comme les appelait ma grand-mère, attirent de bien jolis visiteurs.
















Le 2 juillet prochain je participerai à l'opération "Entrez dans mon jardin naturellement", dans le cadre de la Charte régionale "Jardiner, naturellement !". Mais je vous en reparlerai bientôt.


30 commentaires:

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

IL est magnifique ton petit visiteur le citron je pense:
Et tu as un jardin que du bonheur.De regarder pousser ses légumes puis les regarder encore dans son assiette.
La chance d'avoir un jardin.
Le premier jardin que j'ai pu faire c'était l'année de la canicule j'avais planté des courgettes et des tomates ( les Saint Pierre) et bien pas une tomate pas une courgette rien de rien.ALors depuis pas de jardin, mais je pense que je vais recommencer .
Merci pour toutes tes photos
BISOU Catherine

anabel a dit…

bien l'idée de la petite barrière pour faire grimper des rosiers, le potager est tout de suite plus gai! Je ne connais pas l'opération "entrez dans mon jardin"? je vais regarder sur le web. Bon dimanche. Geneviève

Catherine a dit…

Oui France, un citron.
En 2003, il est vrai que les jardins souffraient. Mais cette année, la sécheresse n'a pas trop affecté le potager. Pas d'eau, pas de maladies.Et la chaleur favorise la croissance des légumes.
Sinon chez toi, avec le soleil, les tomates devraient être contentes.
Bisous à toi aussi !

Catherine a dit…

Geneviève, cette opération entre dans le cadre de la Charte régionale "Jardiner naturellement", lancée en mars dernier à Besançon, avec la conférence-débat de Claude Bureau, ancien maître jardinier au Jardin des Plantes et chroniqueur sur France Info.
Je vais préparer un petit billet pour parler de l'opération.
Bon dimanche Geneviève !

Catssy a dit…

Et bien, décidément, tu as plusieurs cordes à ton arc ! ^^ il est super ton potager !!! Je te souhaite de bonnes récoltes ! bises ;D

Notre jardin secret.. a dit…

Un beau petit potager, où les fleurs ont aussi leur place, comme chez nous..
J'adore ta barrière où tu as fait grimper tes rosiers.. Olivier aussi, maitre du potager à la maison, met des oeillets de poètes, sème des annuelles: il adore les oeillets de poête!!!
C'est tout de même bien agréable de récolter tomates, choux, salades, fraises, framboises, épices, aromatiques.. Nous aussi, pas de production intensive, juste du plaisir..
Bises
sophie

lejardindebrigitte a dit…

Ton potager est bien mignon,quoi de plus satisfaisant que de déguster des légumes du jardin!
Tes tuyaux en cuivres font peut-ètre l'effet de la bouillie bordelaise,il y en a qui préconisent de percer la tige d'un fil de cuivre.
Très belle ta photo avec les choux.
Ici aussi il a plu ,10mm ce n'est pas beaucoup mais mais les plantes ont l'air contentes et les limaces aussi.
à bientôt

Catherine a dit…

Brigitte, je connais en effet l'astuce du fil de cuivre mais je n'ai jamais essayé. Mais je dirais que les orties au fond du trou de plantation doivent fortifier les tomates.
Quand à mes tubes de cuivre, ils sont inaltérables et je les trouve plus décoratifs que les tuteurs traditionnels.
Tempête et pluie ici. Quand ça commence...
Je te souhaite un bon dimanche !

Richard a dit…

C'est beaucoup de travail, mais quel beau jardin!
Bravo, Catherine!

Catherine a dit…

Richard, je n'ai pas l'impression d'un gros travail au potager. Cela se fait au fur et à mesure de la croissance des végétaux.
C'est plutôt côté récolte que se trouve le travail !
Je te souhaite un bon dimanche !

lesviolettes a dit…

quelle perfection Catherine magnifique ton potager comme le reste ....
dis, le prochain billet, tu pourrais nous montrer un coin de ton jardin qui ne soit pas "parfait". Il faudrait que tu puisses en trouver un ! juste histoire de nous rassurer, nous, tout ceux qui n'arrivent pas à une aussi belle harmonie et suivit dans leur jardin.
en tout cas chapeau ...

Anonyme a dit…

Bonjour,
Le potager tout aussi magnifique et aussi soigné que le reste du jardin. Je reconnais bien là votre style et la touche de finition qui fait que le tout est harmonieux et semble naturel.
Bravo !
Merci pour "Annabelle"
A bientôt
Michèle P.

Marie-Claude a dit…

Quel courage et quelle santé, tu as pour bècher de la terre durcie par la sécheresse, je suis bien incapable de fare tout cela.
J'aimerais bien avoir un coin potager mais je n'ai pas un terrain assez grand alors je me contente d'un petit parc à fraises et d'un coin aromatiques.
Bises
MC

mimi a dit…

J'ai aussi un petit potager mais il n'y pousse pas grand chose car la terre est sableuse et alcaline et il faut sans cesse arroser.
Mes tomates poussent bien. Cette année, j'ai mis des planches de coffrage entre les rangs, j'ai fait serpenter un tuyau poreux et j'ai recouvert les pieds de BRF pour garder l'humidité.
Ta barrière est très jolie, mais lorsque tu arrives au bout d'un rang, tu dois faire demi-tour?

louli a dit…

Ton potager me semble vraiment superbe et tellement bien agrémenté ! Malheureusement, je n'ai pas assez de temps pour m'occuper d'un potager et le tout petit que j'avais jusqu'alors semble être envahi la nuit par mes voisins...les lapins !! Dommage, c'est si agréable d'aller faire sa cueillette soi-même !! Bon dimanche à toi, bises

Fred a dit…

Dis donc va falloir arrêter de faire tout bien hein ... lol
Sacré potager que tu as fait, tiré à quatre épingles le petit ^^, au niveau taille il m'a l'air au poil pas trop grand ni petit car sinon cela devient un sacerdoce !
Ici nous avons mis quatre pieds de tomates que nous récolterons surement en septembre, pas grave un jour je trouverais une variété qui va bien ici pour les été frais que nous avons ^^

Marie-Noëlle a dit…

Je n'ai pas de potager et je n'en ai jamais eu. Il me faut remonter à celui de mes parents pour me souvenir de légumes maison. Je n'ai pas de place ni de temps pour en avoir un. L'idéal serait d'avoir un Monsieur Bruyère qui s'en occupe mais cela relève de l'utopie ...
Donc, je ne te parlerai pas potager mais clôture. J'adore cette petite barrière toute simple et champêtre d'une jolie couleur. Le petit pot sur le tube de cuivre, c'est une astuce valable chez moi aussi. Je m'en souviendrai ..
Bonne soirée

Catherine a dit…

Françoise, dès que je vois une herbe indésirable, hop, je l'arrache tout de suite, en passant. Et moi, je n'ai qu'un jardin, pas deux !
Mais c'est une bonne idée pour le "laisser-aller" : il faut que je prenne le temps de photographier des coins "naturels"du jardin. Peut-être pour continuer la visite virtuelle commencée il y a quelques temps.
Bon courage pour cette semaine.
Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Merci Michèle ! J'ai eu le temps de récupérer Matthieu !
Vous verrez dans le pot : il y a plusieurs boutures mais vous pouvez les laisser ensemble.
Amitiés. Catherine

Catherine a dit…

Cocou Marie-Claude,
jusqu'à l'an dernier je bêchais un peu tous les jours "à la fraîche". Et cette année un ami nous a confié son motoculteur : j'ai gagné bien du temps car fils et mari sont intervenus pour "dompter la bête" !
Bon début de semaine. Bises.

Catherine a dit…

Mimi, ben oui, je fais demi-tour : je marche sur des planches entre les rangs. Mais je pourrais tout aussi bien faire les rangs dans l'autre sens : il y a même une allée en gazon au milieu du potager.
Et pour la terre qui ne retient pas l'eau, c'est en effet compliqué. Le paillage ça marche bien.

Catherine a dit…

Bonjour Louli,
un peu plus loin des voisins ont parfois des lapins. Pas moi par chance. J'ai eu des campagnols l'automne précédent. Sinon la première année des chevreuils qui déterraient les jeunes plants. Ils se sont lassés.
Bon lundi ! Bises.

Catherine a dit…

Fred bonjour !
Oui, juste la bonne taille. D'autant que je mets les "encombrants" sur le jardin du dessus où ils peuvent galoper tranquillement.
En fait, le travail, c'est au moment de la préparation des récoltes !
Je plante mes tomates début mai, avec pour les premiers jours, une housse que l'enlève rapidement (pas trop esthétique !). Après, advienne que pourra s'il pleut !
Bonne semaine !
Amicalement, catherine

Catherine a dit…

Marie-Noëlle, mon mari n'est pas non plus jardinier. Cependant il apprécie ce qui "tombe" dans son assiette !
Mais la petite barrière, c'est lui, et cette année le passage d'un motoculteur avec mon fils, aussi. Ca m'a bien aidée car je n'étais pas en avance.
Je t'embrasse.

Catssy a dit…

bonjour Catherine ! As-tu reçu ma réponse concernant Guirlande d'amour ? Parce que je ne sais pas ce qu'il s'est passé mais j'ai reçu ton mail en x exemplaires et suite à ma réponse, j'ai reçu des "No delivery message" mais je ne sais pas si ça te concernait ou pas ! Bizzz

Catherine a dit…

Catssy, oui j'ai bien reçu ton message et de mon côté, je viens de t'en envoyer un pour te répondre.
Bises.

coeur cannelle a dit…

Un bien joli potager avec sa petite barrière bleue. Mais il est très marrant de constater que pour un message dédié au potager, les images et les commentaires concernent essentiellement les plantes d'ornement. Comme il est difficile de renoncer à ses premières amours ...

Marcel a dit…

Et bien je vois que le potager est à la hauteur du jardin. Tout est bien ordonné, bien organisé et tout à l'air en excellente santé.

Catherine a dit…

Coeur Cannelle, tu m'as fait douter et je viens de relire mon billet : je parle pourtant des légumes et des traitements naturels pratiqués. Bon, à quelques exceptions près, je ne donne pas le nom des variétés de légumes mais à chacun ses goûts au potager !
Quant aux fleurs, elles participent à la bonne santé des légumes.
Amitiés Jardinières, Catherine

Catherine a dit…

Marcel, même si je mélange fleurs et différentes variétés de légumes, c'est plus fort que moi, dans le potager j'aime les rangs bien droits : c'est plus facile pour l'entretien.
Je pratique un jardinage naturel, avec rotation des cultures et le résultat est bien satisfaisant.