Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



vendredi 19 août 2011

Vivaces ou succulentes en pots ou comment jardiner "facile" !



Vous savez que je n'utilise pour ainsi dire jamais d'annuelles au jardin. Les produire soi-même demande du temps et je n'ai pas de main-d'oeuvre à disposition ! Quant à acheter des annuelles, je ne trouve pas cela très raisonnable sur le plan écologique.
Et qu'est-ce qu'on plante habituellement dans les jardinières et autres pots ? ... Des annuelles !
Mais comme tout le monde, j'ai accumulé au fil des années des pots grands et petits. Tous ces contenants sont bien utiles sur la terrasse ou sur les murets.
Alors, aujourd'hui je vais vous parler des plantes que j'utilise dans ces pots, à savoir, des vivaces principalement, qui réclament beaucoup moins de soins que les annuelles.  Pour le plein soleil, je privilégie les sédums et sempervivums.  J'apprécie leur graphisme mais aussi leur robustesse ; avec eux, pas d'arrosage !

Voici pour commencer quelques poteries de la terrasse "Est". Je précise que cette terrasse se trouve dans le prolongement de l'escalier et de la rocaille.




Le Carex "Frosted Curls" est planté dans un gros pot rond. Cette plante au port retombant gagne à être plantée en hauteur. Le pot est ingélif et l'ensemble restera en place tout l'hiver sans protection.



















Une grande jarre accueille l'Erigeron karvinskianus. Elle a une soeur jumelle, un peu plus loin. Vu la taille et le poids de ces pots, plutôt que de procéder à des manipulations hasardeuses pour les rentrer, il seront abrités sous un rebord de toit pour y passer l'hiver.



Ce pot vernissé de grandes dimensions accueille un Phormium panaché, une Heuchère et une Lysimachia nummularia. Le pot n'est pas gélif mais le Phormium, lui, craint le froid. Il sera donc remis dans un contenant plus maniable pour être rentré en automne.









En fait, cette poterie forme un trio avec deux autres de taille différente...




Derrière le pot du Phormium, une Heuchera "Brownies".  Dans la catégorie "heuchères", c'est une géante, toujours impressionnante utilisée de cette façon.  Au fond à droite, derrière le treillage, se trouve la rocaille...

Les pots sont vraiment très lourds.  Pour les isoler du sol, ils sont posés sur des briques. C'est ce qu'il a de plus sûr pour leur stabilité.













Le Phormium a été acheté en deux exemplaires. Il faut dire qu'il était proposé pour une somme étonnamment modique au supermarché du village ! Voici le second,  associé uniquement à la Lysimachia nummularia piochée dans un massif du jardin :



Il y a quelques jours, je vous ai montré deux auges remplies de succulentes (clic). Mais j'utilise aussi des contenants de taille plus modeste, qui accueillent les sédums et les sempervivums, aux formes et aux couleurs variées :



 








Souvenir de vacances :  j'ai utilisé un dessous de pot en mauvais état pour y  installer une (grosse) poignée de galets.
Pour l'hiver, j'avais posé dessus de mini poteries garnies de sédums et mis le tout à l'abri d'un mur. Surprise : de tout petits sujets sont en train de s'installer ! 








Les différentes poteries que voici sont installés côté "Ouest" sur les murets de pierre qui bordent l'allée d'accès au jardin. C'est mon mari qui a réalisé tous les murets de pierre (il y en a plusieurs dizaines de mètres !).





























Et maintenant, comment jardiner sans terre (ou presque) ?
Puisque nous sommes dans la rubrique "succulentes", je vous (re)dirai que j'utilise également ces plantes, non seulement dans la rocaille ou les pots, mais aussi dans les enrochements au pied de la pinède, devant le garage.
Il n'était pas bien beau ce mur de soutènement, d'autant plus que le précédent propriétaire avait tartiné de ciment les plus gros joints ! Et pas question de le refaire ; d'autres tâches plus urgentes nous attendaient.
J'ai donc essayé de gommer le côté trop minéral (et pas riant) de ces rochers en  glissant dans les enfractuosités, des mini plants de sédums, de sempervivums, d'érigérons karvinskianus ou de campanules.
L'opération était délicate : pour faire tenir mes mini plants, j'entourais la racine d'une boulette de terre humidifiée que je faisais adhérer à l'intérieur des fissures avec une baguette !
Toutes ces plantes ont fini par se développer et coloniser lentement les rochers. Le ciment  s'est patiné, et a disparu dans l'ensemble. Voici le résultat :




Je terminerai mon billet avec mon petit gentleman jardinier qui s'est laissé photographier pour la circonstance.  Vous remarquerez que lui aussi aime les végétaux sans souci !








27 commentaires:

Richard Moisan a dit…

Toi, tu cultives, et moi, chaque jour je me cultive. Grâce à toi, Catherine!... :-)
Bon week-end!

ELFI a dit…

quel beau jardin... et les pots sont aussi magnifiques!

Duojardin a dit…

C'est ce qui s'appelle ne pas tourner autour du pot mais y aller plein pot !
La rocaille improvisée est d'un très bel effet.
Nous sommes aussi amateurs d'associations pots-graminées et succulentes qui ne réclament pas d'arrosage.

josimarg a dit…

Bravo Catherine,
J'avais déjà commencé cette année en mettant une heuchère dans un pot, mais celà me donne plein d'idées pour l'année prochaine. De plus mes jardinières sur le rebord des fenêtres sont ratées cette année. Mauvais choix : fuchias et géraniums achetés en grande surface sont restés chetifs et font pitié !
A bientôt,

anabel a dit…

comme toi je trouve maintenant que les vivaces sont plus intéressantes que les annuelles dans les potées. A l'automne y-a plus qu'à les remettre au jardin. Quant aux succulentes, il y a de quoi faire de jolies présentations, et puis elles ne craignent pas le froid! Bon week end Geneviève

Catherine a dit…

Richard, si je cultives le jour, le soir je me cultive moi aussi !
Je te souhaite également un bon week-end. Il semble que nous n'aurons pas froid.

Catherine a dit…

merci Elfi ! Je viens d'aller regarder de bien jolies choses chez toi !

Catherine a dit…

Duojardin, j'essaie d'adopter un comportement "éco-responsable" au jardin. Pas de tourbe, le moins possible d'arrosage... Et en plus cela me facilite la vie !

Catherine a dit…

Bonjour Josyane,
Il faudra que je t'offre une heuchère Brownies pour mettre en pot ! C'est à la Grande Epicerie de Devecey (Super U) où je me rends en voisine, que j'ai trouvé mes deux Phormiums. J'ai eu la main heureuse. Ils venaient d'arriver. Sinon au bout de quelques jours, ce n'est plus la peine de tenter le coup.
A bientôt.
Bises à tous les deux.

Catherine a dit…

Oui Geneviève, je remets comme toi ce qui supporte le froid au jardin. Et je rentre les frileuses (Convolvulus Mauritanicus, Phormiums, Fuchsia).
Les Erigerons Karvinskianus restent dans les pots. Je rase et ça repart au printemps.
Bon week-end à toi aussi. Ne t'ébouillantes pas dans la piscine !

Gine a dit…

Quel billet ! Une magnifique leçon de belle simplicité. Je suis fan aussi des succulentes et j'en ai une kyrielle de petits pots... Rien de bien exotique, ils gèlent l'hiver, mais repartent au printemps ... C'est magnifique chez toi !

Catherine a dit…

Merci Gine pour tes encouragements !
Il m'a toujours semblé que le jardin ce n'était pas forcément une accumulation de "raretés" qui de toute façon ne le restent pas longtemps !
Et d'autre part,j'essaie de ne pas être submergée par l'entretien.
Je te souhaite une bonne journée. Je t'embrasse.

Le Jardin de Chêneland a dit…

Belles présentations de potées bien fleuries. Tes poteries sont très belles et les plantes rendent très bien . J'aime beaucoup la graminée de la première photo. Je ne suis pas aussi raisonnable que toi et je n'ai pas pu encore me décider à ne plus voir d'annuelles dans mon jardin.
bon week end bises jocelyne

Margó a dit…

Magnifiques ces pots-là!!

Ils ont beaucoup de charme et douceur!!

Bon Dimanche!!

m-pierreG a dit…

les succulentes sont très intéressantes en pots et partout au jardin ! le jardin est toujours en mouvement !!
a+@
le jardin boultois
mp

Kristin a dit…

très beaux tes pots et si variés...les joubarbes sont vraiment des plantes idéales pour ça.

Catherine a dit…

Bonjour Jocelyne !
Je suis sensible à la préservation de notre environnement et je suis assez impliquée dans les démarches écologiques. Au niveau de ma commune notamment, je suis membre d'une commission "environnement" (le programme est vaste).
J'essaie donc autant que faire ce peu, d'adapter mes pratiques jardinières. Ce n'est pas toujours facile : j'ai même souvent mauvaise conscience quand j'achète une nouvelle vivace !
Je te souhaite un bon dimanche (je pense que tu n'auras pas froid).
Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Merci Margo pour ton passage chez moin !

Catherine a dit…

Kristin, le graphisme des joubarbes est intéressant. Un pot sympa et le tour est joué. Pratique pour la jardinière (non pas paresseuse mais pragmatique !).
Bon dimanche, Kristin. Bises.

Catherine a dit…

Marie-Pierre, bonjour !
Et c'est costaud ces petites plantes là. Surtout sous nos latitudes !
Bises.

Notre jardin secret.. a dit…

Bonjour catherine,
Moi non plus je n'utlises absolument aucune annuelle et je m'y refuse..
Je n'ai pour l'instant que 2 lauriers roses, qui tronent sur la terrasse l'été!!!
Il faut que j'agrémente absolument l'entrée et que j'investisse dans des pots!!!
J'adore les joubarbes et sempervivums, qui fleurissent actuellement dans ma rocaille. C'est vrai que dans des potées, c'est merveilleux..
Bon dimanche
sophie

✿ France ✿ ✿ a dit…

Je viens juste de rentrer je t'embrasse

berthille a dit…

Tu as de jolies poteries et de bien jolies potées.

Plus d'achat (ni de semis d'annuelles) non plus pour moi. Trop chères, trop chronophages, trop soiffardes, trop gourmandes.
Malgré plusieurs essais, je ne suis pas encore très satisfaite de mes potées de vivaces. Je tâtonne et finirai bien par trouver les plantes qui me réjouiront le plus longtemps possible

Catherine a dit…

Merci Blandine pour ton message.Je suis bien du même avis que toi en ce qui concerne les annuelles !
En règle générale dans les pots je bannis les soiffardes.
Je te souhaite un bon début de semaine.
Bises.

Catherine a dit…

France, te re-voici pleine d'énergie alors ?
Bises

lejardindebrigitte a dit…

Catherine tu as de très belles potées,tu me donnes vraiment envie de mieux m'occuper des miennes !!!!

Catherine a dit…

Brigitte, mes potées sont bien plus belles depuis que j'y installe des vivaces. Ce n'est pas que la jardinière est paresseuse mais elle préfère ne pas se laisser déborder dans ses tâches !