Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mercredi 28 septembre 2011

Aconit carmichaeli Arendsii et autres floraisons...



Comme chez vous sans doute, le ciel est bien bleu et les températures élevées pour la saison. Nous en profitons pour déjeuner sur la terrasse chaque jour ; calme et chant des oiseaux. C'est très agréable !
Et bien entendu, tous les après-midi direction le jardin !
J'ai nettoyé la haie qui limite la propriété, dans le bas vers la forêt. Travail à la cisaille et au taille-branche. C'est assez fastidieux mais il faut bien intervenir de temps en temps.
J'agrandis certains massifs et je prépare les plantations autour d'un nouvel arceau.
Tous ces travaux, je vous les montrerai bientôt car pour l'instant, je préfère vous faire profiter avec moi des floraisons du moment.


C'est la saison des Aconits Arendsii. Une même plante, installée en deux endroits différents :
Contre la haie, en lisière de forêt, ils ne sont impressionnants que par leur taille car s'ils atteignent deux mètres de haut, les fleurs sont  petites, peu colorées aussi... Ils apportent malgré tout une petite note colorée dans tout ce vert.


Mais près de l'arceau qui mène au potager,  ils adoptent  une teinte plus douce et les clochettes sont bien plus impressionnantes...




Il faut dire qu'à cet endroit-là, ils ont le pied au frais et la tête au soleil.











Sur fond de Miscanthus ou de Maccleya cordata...




Attention avec les Aconits : plantes toxiques ! A planter hors de portée des petites mains... Cette toxicité ne gêne pas les abeilles. Je m'en étonne toujours.


Le Cimicifuga racemosa "Brunette" au feuillage pourpre et au parfum enivrant, fleurit sous le Cerciciphyllum. Les deux compères embaument le voisinage. Son cousin, Cimicifuga simplex "White Pearl" prendra le relais d'ici peu. Les abeilles s'activent avant l'hiver ; pas une fleur où elle ne se posent :



Geranium "Ann Thomson" aux fleurs d'un beau pourpre lumineux à mi-ombre


Au pied de l'escalier, l'Helychrysum refleurit.
















Sur la petite barrière du potager, le rosier Pirontina n'a pas cessé de fleurir depuis sa remontée mi-août. Le matin, ses petites fleurs sont toutes perlées de rosée...




Tout au-dessus du potager, sur la restanque la plus haute : le rosier anglais "Teasing Georgia" . Il est arrivé ce printemps, en provenance d'un jardin ami qui ne pouvait plus l'accueillir. Il fleurit pour la troisième fois !



Et pour terminer ce petit billet.... hi hi hi, encore lui !













14 commentaires:

Richard Moisan a dit…

Tu présentes aujourd'hui des fleurs que je ne connais pas mais qui sont magnifiques.
Merci Catherine, et bon après-midi!

Lydie a dit…

hello !
Tu sais la toxicité n'est pas la même pour tous : le bromure du chocolat peut tuer un chien ou un chat par exemple ! Nous ça peut au pire nous faire prendre du poids !

Ce cimifuga je le découvre pour la deuxième fois aujourd'hui ... c'est un signe ça !

Bonne journée

m-pierreG a dit…

il semble avoir la même plante reçu l'année dernière en échange? beau bleu, il porte des casques!

✿ France ✿ ✿ a dit…

PAs trop de temps encore ce soir Catherine mais je viens de le prendre pour regarder tes si belles photos et j'adore la deuxième
C'est donc mon choix ce soir
Passe une douce soirée

Catherine a dit…

Merci Richard. L'helychrysum convient tout à fait chez toi. On l'appelle aussi plante curry car elle en a l'odeur.
Bonne soirée.

Catherine a dit…

Lydie, le cimicifuga est intéressant pour sa floraison assez tardive.
Et chez moi, pas de sucrerie pour mon ami à 4 pattes !
Bises.

Catherine a dit…

Marie-Pierre, pas des Pins Noirs ton Aconit... Je ne le multiplie pas.
Il existe en blanc (aconit napellus albus)à floraison printanière et un peu plus petit.

Catherine a dit…

merci France pour ton passage. Bises.

Sylvaine a dit…

Superbes floraisons, encore et toujours !
J'aime beaucoup le bleu des aconits.
Sais-tu que l'antidote du poison de l'aconit est ... la digitale !!!
Bonne soirée

Catssy a dit…

bonjour Catherine, j'adore ton cimifuga, celui que j'ai planté ce printemps n'a pas fleuri ! dommage, j'espère l'année prochaine ... bises ;D

Catherine a dit…

Bonjour Sylvaine,
J'ai lu quelquepart que l'aconit anthore (jaune) était un antidote mais je ne savais pas pour la digitale...
Chez moi les aconits sont éloignés des passages, c'est plus sûr.
Bonne journée et à bientôt !
Bises.

Catherine a dit…

Virginie, j'ai "White Pearl" depuis longtemps mais "Brunette" est là depuis l'année dernière...
L'an prochain ton Cimicifuga aura pris de l'ampleur. Tu apprécieras son parfum.
Terre fraîche de préférence pour qu'il soit content !
Bon après-midi. Bises

berthille a dit…

Plus de delphiniums bleus au jardin depuis quelques années ; ils sont remplacés par les aconits (napellus au printemps et arendsii en automne). Les limaces ne s'aventurent pas à les croquer ces belles tueuses.

Catherine a dit…

Bonsoir Blandine,
J'ai aussi le napellus blanc qui fleurit au printemps.
Plus de delphiniums ici non plus : j'oubliais toujours de les protéger et ils n'arrivaient pas à s'en sortir.
Les aconits on peut les oublier, ils sont fidèles au rendez-vous.