Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mardi 1 mai 2012

Le Malus "Van Eseltine" en bonne compagnie





L’alternance de soleil et de pluie ne me permet pas d’entreprendre des travaux de jardinage importants. J’ai tout juste le temps de bricoler dans un coin ou un autre entre deux averses.  J’aurais bien voulu pulvériser un peu de bouillie bordelaise sur les rosiers et c’est toujours partie remise.
Et bien entendu  les températures font le yoyo ! Un jour on pense que l’été est là et le lendemain on se demande s’il ne gèlera pas la nuit ! Mais peut-être avez-vous les mêmes conditions météo qu’en Franche-Comté ?
Aujourd’hui je donnerai un petit coup de projecteur sur le Malus « Van Eseltine ». L’an dernier il était encore un peu jeune mais cette fois, il s’installe sérieusement.







Son port fastigié permet de l’introduire dans un massif où il apporte un peu de volume parmi les vivaces ou les arbustes bas. Sa taille adulte s’établit à 2,50 /4 mètres de haut pour une largeur de 0,50/1 mètre.

Et si le Malus « Van Eseltine » est un arbuste que l’on rencontre couramment, sa floraison n'en attire pas moins le regard : il  produit en Avril/Mai une profusion de fleurs semi-doubles rouges s’épanouissant blanc, sur un feuillage vert. La fructification de ce pommier à fleurs est orange. 













Et pour accompagner la floraison de ce Malus, quelques tulipes "Claudia" : tulipes à fleurs de lys, pourpres à fin liseré blanc...

Dans un autre coin, voici « Menton » dont les touffes s’étoffent au fil des ans, sans perdre leurs caractéristiques.



Un massif côté Est, en limite de propriété, accueille les surplus de vivaces, et quelques arbustes dont des sujets issus de boutures. Ici  quelques tulipes blanches  accompagnent le feuillage juvénile acidulé du  Physocarpus « Dart’ s Gold ».



Plus loin les tulipes « Shirley » reviennent elles aussi fidèlement chaque année. Je les ai plantées alors que j’avais la nostalgie d’anciennes tulipes « Magier » que je n’ai pas réussi à retrouver. Celles-ci leur ressemblent assez, un peu plus colorées peut-être...




Et si en hiver j'ai toujours beaucoup de plaisir à photographier les oiseaux du jardin, je n'ai pas l'habitude de vous les montrer aux beaux jours. D'ailleurs,  en ce moment, ils sont  occupés à nicher. Mais tous les matins quand je me lève, je découvre plusieurs "Gros-Bec" au pied de la maison, juste sous la fenêtre de ma chambre. Ce qui fait qu'à peine réveillée,  je ne peux pas m'empêcher de saisir mon APN ... Je les photographie en hauteur depuis ma fenêtre et par conséquent, ils sont un peu "écrasés" .






















Je vous souhaite un bon début de semaine.

16 commentaires:

Richard Moisan a dit…

Oh lala! La belle saison se présente sous les meilleurs hospices, chez toi, Catherine.
Magnifique!
Joyeux 1er Mai!

Catherine a dit…

Merci Richard !
Belle journée à toi aussi!

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

Merci Catherine pour tes belles fleurs et tes oiseaux
Je vois qu'ils sont donc chez toi
ICI il fait gris donc je ne vois pas de couleurs
alors j'en profite chez toi
Je te souhaite aussi un beau 1er MAI je t'embrasse fort

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

Merci Catherine pour tes belles fleurs et tes oiseaux
Je vois qu'ils sont donc chez toi
ICI il fait gris donc je ne vois pas de couleurs
alors j'en profite chez toi
Je te souhaite aussi un beau 1er MAI je t'embrasse fort

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

Le premier Mai c'est pas gai, Je trime, a dit le muguet, Muguet, sois pas chicaneur, Car tu donnes du bonheur.
[Georges Brassens]

J'adore les tulipes tes tiennes sont si belles Merci

இڿڰۣ FLO இڿڰۣ a dit…

il est beau cet oiseau avec de bleu
bisou

Malo a dit…

Comme chez Valou, je trouve en effet que tes tulipes Claudia ressemblent à mes tulipes inconnues. Plus claires peut-être? A peine!...
C'est le 3ème malus fastigié que je vois en peu de temps et je me demande de plus en plus si je n'en planterais pas un au jardin. Ses dimensions sont idéales pour les petits espaces! Joli au printemps, belle fructification pour les oiseaux en automne. Son feuillage est-il joli l'été? Je suppose qu'il est bien rustique!?
Tes tulipes sont ravissantes!
En parcourant ton article précédent je craque aussi sur l'Exochorda macrantha "The Bride". Un bien bel arbuste!
Bon 1er mai.

Lydie a dit…

Il est très prometteur ton prunus :) Il est superbe !

Pas de tulipe au jardin, mais j'en mettrai à l'automne ! Toutes ces belles variétés que je vois m'ont donné envie !
Bonne journée
Lydie

Marie-Noëlle a dit…

Zeph nous parlait de son malus Laura il y a peu de temps au port fastigié et elle faisait remarquer que c'est une bonne alternative au prunus Amanogawa tellement vu partout. Le tien aussi, si je comprends bien !!
C'est vrai qu'il est joli et tes tulipes également.
Pas de gros-becs dans ma région, du moins je n'en ai jamais vu.
Bises

Catherine a dit…

France merci !
Ici, contre toute attente, nous avons eu une belle journée. Je commence à douter des prévisions météo.
Bises.

Catherine a dit…

Flo, oui c'est un bel oiseau le "Gros-Bec". Assez gros déjà avec un bec solide. D'ailleurs on l'appelle "Gros-Bec casse-noyaux"...
Bisous.

Catherine a dit…

Malorie, le feuillage du Malus "Van Eseltine" est vert (pas pourpre ou vert/pourpre comme d'autres). Mais il a une floraison bien double et la fructification orange est intéressante. Rustique sans problème.
Bises

Catherine a dit…

Lydie, c'est un Malus, pas un Prunus. Un pommier à fleurs quoi... Mais avec un port colonnaire.

Catherine a dit…

Marie-Noëlle, je voulais introduire un arbuste érigé, peu encombrant pour ne pas avoir à déplacer les autres arbustes et les rosiers. D'où l'idée de ce Malus. Il fut un temps où on ne le trouvait pas facilement (J.P.Hennebelle le produisait). Mais on le rencontre maintenant plus fréquemment.
Et je ne sais pas pourquoi les gros-bec sont revenus si nombreux depuis cet hiver alors qu'ils avaient disparu du jardin depuis plusieurs années.
Je t'embrasse.

VertGrenouille a dit…

Magnifique ce malus! Et quel joli oiseau! On en a pas de ceux-là par chez nous...8)

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

Passe une belle journée bisou