Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



jeudi 19 juillet 2012

Scènes à mi-ombre...



Mercredi matin, près le petit tour quotidien au jardin, le menu du jour s'est imposé : tonte impérative ! Puis je suis allée freiner l'élan de quelques liserons qui s'en allaient faire de l'escalade dans un coin.  Et enfin, armée de mon sécateur, j'ai nettoyé les plantes défleuries. Voilà pour aujourd'hui.

Avant de présenter quelques scènes à mi-ombre, je ne résiste pas au plaisir de vous donner un aperçu d'une partie du jardin après le passage de la tondeuse. Tout beau tout propre ! La photo a été faite en fin de journée, au soleil couchant.



Je vais dans un premier temps vous emmener côté Est, vers le Cercidiphyllum. Sur la photo ci-dessus, repérez bien l'Hydrangea quercifolia car plus loin, je vous présenterai le massif qui se trouve à gauche de cet Hydrangea .
Car je m'aperçois que je n'ai pas beaucoup parlé cette année de mes chers Hostas.  A l'exception des Hostas undulata et plantaginea, ils sont en défloraison.
Les photos montrent nettement les dégâts des divers épisodes de grêle. Ce sont les plantes en bordure de massif qui souffrent le plus : les voiles de protection ont tendance à se soulever avec le vent. Bien évidemment, je ne place ces protections que lorsque la grêle est annoncée. Sinon, je croise les doigts pour que ça passe vite !
Enfin... le jardin est comme il est, avec ses hauts et ses bas...

Allez, tout d'abord, près du Cercidiphyllum...
Pendant que j'y pense, et puisqu'il est planté parmi les Hostas : connaissez-vous le Geranium "Blue Sunrise"?



Un géranium de mi-ombre, au  feuillage  vert tendre bien lumineux. Il est accompagné par l'Hosta "Mama Mia" sur la droite,  "Touch of Class" sur la gauche et en arrière-plan, par l'Hosta "Eskimo Pie"



Les mêmes, avec "August Moon" en arrière-plan :


Dans le même coin,  l'Hosta "Cherry Berry" feuillage panaché jaune/vert et pétioles rouges sur lesquels les clochettes d'un joli violet clair ressortent bien. Nous le voyons ici sur fond de Carex elata Aurea. Tout derrière, un Hydrangea macrophylla, complètement oublié dans les Cornus, se met à fleurir (c'est bien la première fois !).


"Eskimo Pie" (très très lent, mais il vaut la peine de patienter) et Touch of Class


"Enterprise" encore jeune. Bien sensible à la grêle comme tous les panachés blancs aux feuilles tendres :




Quittons ce massif côté Est, et revenons plus bas, côté Ouest pour jeter un  coup d'oeil  sur le massif du grand érable du bas du jardin, comme je l'annonçais au début de mon billet.
Il  faut passer sous l'arceau...


Au pied de l'arceau, un massif tout jeune de cette année : un ou deux pieds d'heuchères, quelques géraniums vivaces, deux pieds d'Hydrangeas paniculata  (je vous en reparlerai) et un pied d'Hosta "Queen of the Seas" au feuillage bleuté, au bord ondulé (il faudra que j'en fasse un gros plan pour un prochain billet. Là c'est trop tard ; il fait nuit ...)



Nous sommes maintenant dans le jardin "Ouest".
Et cette fois, je vais vous parler du massif du gros érable à gauche de l'Hydrangea quercifolia "Snow Queen" et à gauche de la première photo du billet :




Tout ceci me fait dire qu'il faudra que je pense à me servir de la fonction panoramique de mon APN .Ce sera plus simple !

Approchons-nous du massif du gros érable... Hostas, graminées diverses, Alchemilla mollis entre autres, sur un fond d'arbustes : Viburnum plicatum Mariesii, Rhododendron Osmanthus heterophyllus. En couvre sol en avant du massif, la Lysimachia nummularia ou encore le Saxifraga Umbrosa. Et sous les arbustes, Vinca minor. Les fougères sont indigènes.





















Plus en détail maintenant :  à gauche,  l'imposant "Stained Glass", un sport de "Guacamole. Et l'un de ceux que l'on remarque ! A droite, Hosta Lakeside "Dragon Fly" et un petit pied de Cherry Berry transplanté là au printemps par la jardinière.



Entre le carex elata "Aurea" et l'Hakonechloa macra "All Gold", Hosta "First Frost" qui a reçu "un mérite de Courson"


"Thunderbolt" avec à son pied le petit "Blue Mouse Ears"














Le petit "Blue Mouse Ears": en bordure de massif, le voile de protection ne lui a pas épargné les dégâts de la grêle là encore...





Et le classique "Frances Williams" (encore une fois, ce sont les feuilles en limite du massif qui ont souffert) :




Bon ce n'est qu'une partie de ma petite collection...J'essaierai de trouver le temps de vous en présenter quelques autres. En attendant je vous souhaite une belle journée !





37 commentaires:

lesviolettes a dit…

il me semble bien que ton jardin à largement profité du bon arrosage, il est luxuriant, tu me fais rêver, la lumière sur ton jardin est magnifique
bonne nuit

Gine a dit…

Petite collection, comme tu y vas! J'adore, tout simplement, et ton énumération va me permettre de étiqueter quelques-uns de mes hostas, achetés sous la jolie dénomination de "plantes vivaces"! Les miens sont défleuris maintenant, sauf le mini Blue Mouse Ears qui est un petit bijou. Bonne journée.

Notre jardin secret.. a dit…

Des massifs très luxuriants, superbese, qui font penser à un petit Eden...
J'aime ces massifs de mi ombre, qui apporte beaucoup de calme et de quiétude à un jardin..
Bonne journée!
Sophie

Catherine a dit…

Françoise bonjour !
Je vois que tu pratiques les mêmes horaires que moi.
Il est vrai que cette année, un peu (beaucoup ?)d'eau, un peu de soleil (pas trop n'est-ce-pas, juste ce qu'il faut...)et le jardin est content. Une amie jardinière, dont je partage les idées, me faisait remarquer qu'avec les conditions difficiles de ces deux dernièrs hivers, les plantes veulent à tout prix assurer leur descendance, d'où leurs floraisons abondantes.
Tu dois être en plein "boom" en ce moment. Alors je te dis bon courage !
Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Gine, pour les captcha, je t'ai répondu via ton blog.
Quant à l'identification des Hostas, elle n'est en effet pas toujours facile à faire. Je me demande toujours comment les spécialistes qui en produisent des centaines, arrivent à les identifier au premier coup d'oeil.
J'ai remarqué avec satisfaction que le petit Blue Mouse Ears s'étendait avec assez de facilité. Une qualité supplémentaire.
Bonne journée, Gine.

Catherine a dit…

Sophie, j'apprécie d'autant plus ces coins à mi-ombre, que j'en ai été privée dans mes précédents jardins !
Les visiteurs les apprécient également.
Il me semble que tu es en vacances ?
Profites-en bien. Bises

Vert Nature a dit…

J'adore les jardins d'ombre, les hostas et les jeux de lumière crées par le soleil filtré à travers les feuillages. Ce fut un plaisir de visiter ces images 8)

Richard Moisan a dit…

Presque un jardin anglais. C'est magnifique, Catherine. Bravo, et bel été!

Catherine a dit…

Vert Nature, Merci. J'ai toujours beaucoup de plaisir à associer les feuillages entre eux.

Catherine a dit…

Richard, cette année, en ce qui concerne la pluviométrie, le "presque" est en trop !
Bientôt viendra le temps d'une petite pause...
Bonne fin de semaine, Richard.
Bises

Lydie a dit…

Quelle collection :) je suis toujours en admiration ! J'espère qu'un jour j'aurai la chance de voir ça en vrai !
En attendant je note le nom du géranium ! Près du futur bassin ce sera un mixte géranium heuchère et hakonechloa :)si je trouves de beaux contenants en zinc alors j'ajouterai un ou deux hostas... mais pour le moment je préfère les admirer chez toi, les baveux sont trop agressif ici !
Bonne journée :)
Lydie

m-pierreG a dit…

c'est toujours aussi beau et j'ai vraiment un faible pour les hostas!
A+@
MP

Catherine a dit…

Lydie, j'ai lu quelque part que l'on pouvait entourer les Hostas d'une bande cuivre, car les escargots ne supportent pas cela. Mission impossible ici mais dans un contenant, on peut tenter le coup ? C'est beau un Hosta dans un pot. Ce qui me freine, c'est l'arrosage !
Bonne fin de semaine à toi aussi.

Catherine a dit…

Marie-Pierre, j'ai toujours dans un coin de la tête d'établir une liste des Hostas du jardin, comme tu me l'avais suggéré.
je ne t'ai pas oubliée... je cours tout le temps. Je te recontacte !

Olivier Bailleux a dit…

Beaucoup de vert au jardin comme dans la nature sauvage en ce moment, avec quelques touches de couleurs. Ce coin de verdure ombragé ressemble à un petit paradis où il ferait bon s'attarder pour lire quelques heures.

Catherine a dit…

Olivier, bonjour !
Ce coin ombragé est bien agréable en été. Nous y ressentons la fraîcheur de la forêt. Et apprécions... le calme et le chant des oiseaux.
Les jours de canicule (un peu rares il est vrai cette année) je me réfugie là pour jardiner, sans craindre le malaise (sur le dessus du jardin, côté pinède, ce serait intenable).

Silène a dit…

C'est su-per-be! Magique. J'ai adoré la balade, vraiment. Ta collection d'hostas, et la manière dont tu les mets en scène est un pur régal !
C'est exactment le genre de massif d'ombre auquel je voudrais arriver... ;o)

Berthille a dit…

Comme toi, j'aime les jaunes acides et les verts chartreuse en sous-bois. Ces deux teintes ont un réel pouvoir éclairant sans pour autant tirer toute la couverture à elles.
Tes scènes sont toutes très très réussies.

Catherine a dit…

Silène, merci pour tes encouragements !
Je trouve très amusant d'associer les feuillages dans ces coins de sous-bois. J'ai quelques scènes en réserve !
Bonne journée.

Catherine a dit…

Blandine, j'ai bien quelques timides floraisons dans le bas du jardin, mais plutôt pour le printemps (en dehors bien entendu des Hydrangeas). Et si je privilégie les feuillages dans le bas du jardin en été, c'est aussi en opposition avec le reste du jardin qui est foisonnant et fleuri.
Bon après-midi.
Bises

Vanessa a dit…

Ce jardin est une pure merveille ! Bravo !

saturne200 a dit…

j'envie ton jardin , il est magnifique

Fenêtre sur notre jardin a dit…

Ce sont de très beaux massifs. Moi aussi j'adore regarder mon jardin après la tonte, il me semble que les fleurs se démarquent plus. Très joli le géranium avec les hostas. Bonne journée.

Malo a dit…

Magnifique!!! Je le dis et le redis, j'adore ton jardin!
J'ai planté le géranium Blue sunrise ce printemps pour son feuillage lumineux. Il est encore petit...
Je planterais l'Hosta mamma mia rien que pour son nom, mais en plus, il est beau!
Ta collection d'Hostas est impressionnante.
Les hydrangeas font bel effet dans tes massifs. Je pense que je vais me trouver un Quercifolia cette année! Bisous, Bon W-E!

Catherine a dit…

Vanessa, ma modestie risque de souffrir de ton commentaire !
Merci de ton passage !

Catherine a dit…

Saturne, ce jardin bénéficie de mes expériences précédentes. Je ne recherche pas la rareté à tout prix mais plutôt l'harmonie...
Je te souhaite un bon week-end.

Catherine a dit…

Josée, tu as raison, même si l'herbe n'est pas très haute, le fait de passer la tondeuse donne plus de netteté et les massifs sont mis en valeur (ils sont plus "lisibles" comme je dis)
Blue Sunrise est un géranium qui aime la mi-ombre.
A bientôt !

Catherine a dit…

Malorie, oui Blue Sunrise est bien lumineux. Le feuillage est un attrait à lui seul. Penses à laisser un bel espace à ton H. Quercifolia. Il accepte toutes les situations et si la terre est fraîche il n'en sera que plus heureux.
Le mien est le classique Snow Queen car lorsque j'ai débuté le jardin, je n'ai trouvé que celui-là près de chez moi. Maintenant il est plus facile de trouver d'autres cultivars.
Bisous à toi aussi !

Virginie a dit…

bonjour Catherine !
j'adore tes associations geranium-hosta !!! j'adore aussi ton hosta aux pétioles rouges !!! ♥ Mais comment arrives-tu à t'y retrouver parmis tous les noms de ta collection d'hostas ??? mdr bisous ! ;D

Catherine a dit…

Virginie, bonjour !
Je te réserve un petit bout de l'Hosta "Cherry Berry" pour cet automne.
J'ai la chance d'avoir une bonne mémoire (que j'entretiens assidûment !). Je m'efforce de retenir tous les noms des plantes du jardin. Avec les Heuchères, ce n'est pas toujours évident : certaines se ressemblent beaucoup.
Bisous à la petite famille !

louli a dit…

Et bien moi aussi je trouvais que tu en avais peu parlé de tes Hostas ^_^ , c'est avec grand plaisir que je revois toutes tes jolies scènes...Et je suis encore plus ravie de savoir que cherry berry prépare sa floraison chez moi (merci Catherine)! Dernièrement j'en ai trouvé deux beaux pieds ("Francee" et "Fortunei aureomarginata") que je transplanterai à l'automne. Je trouve qu'ils font vraiment de l'effet au jardin et offrent tellement de possibilités d'associations. Bon week-end à toi, bises

Catherine a dit…

Sophie, bonsoir !
Cherry Berry a attiré l'attention de Virginie également. Pour ma part j'apprécie la légèreté de ses clochettes par rapport à d'autres variétés aux hampes plus lourdes.
Et tu verras, la couleur est lumineuse et les pétioles rouges se distinguent nettement.
H. Francee est également un H. fortunei... Les deux sont des classiques de bonne réputation. Si j'avais su... j'aurais pu t'envoyer quelques rhizomes de H. "Auréomarginata" présent au jardin.
Il arrive que l'on trouve en cette saison en jardinerie de belles potées d'Hostas. C'est de cette façon que j'ai adopté "Mamma Mia" et "el Nino".
Je te souhaite un bon dimanche.
Ici nous serons en famille dans les semaines à venir.
Je t'embrasse.

Marcel a dit…

En regardant toutes ces magnifiques photos, je pense que les jardins à mi-ombre sont les plus beaux. Tout d'abord il y a toutes les nuances vertes des feuillages qui donnent un décor superbe pour les floraisons qui sont ainsi bien mises en valeur et cette espèce de luxuriance donne le sentiment d'un jardin qui éclate de santé.
"Quelques hommes au désert, on dit qu'il est peuplé. Une île luxuriante, on l'appelle déserte." Sylvain Tesson

Catherine a dit…

Marcel, je suis tout à fait d'accord avec toi. J'ajouterai que la lumière qui filtre à travers les feuillages mouvants apporte -à mes yeux- un sentiment d'évasion.
Merci pour cette citation de Sylvain Tesson.

Malorie a dit…

Coucou,
J'en suis presque à me dire que je vais supprimer les hostas du jardin tellement ils sont moches! Les baveux n'en font qu'une bouchée et je suis totalement dépitée quand je regarde leurs feuilles trouées de partout! Pourtant, je les aime et j'apprécie leur large feuillage qui contraste admirablement avec d'autres... La cendre, les cheveux, les graviers d'aquarium,... rien n'y fait, les limaces sont toujours à l'attaque! Je passe tous les soirs "éliminer" les baveux que je repère! Parfois même 2 x sur la journée!
Et les granulés, ma foi, ça ne me plaît pas, c'est dangereux pour les hérissons et de toute façon, ce printemps, quand j'en ai quand même mis à 2 hostas, tout en culpabilisant, Nala les a avalés!...
J'admire tes massifs de mi-ombre! Mais je n'arrive jamais à garder de beaux hostas!
Gros bisous

Catherine a dit…

Malorie bonjour !
Les granulés de Ferramol ne sont pas dangereux. Il s'agit de phosphate ferrique que l'on trouve d'ailleurs à l'état naturel.
Il faut épandre le Feramol au coeur de tes Hostas, en tout début de saison, dès AVANT la sortie des feuilles.
Si tu en mets sur le bord du massif, pour éviter la dégradation dans le sol, tu peux déposer des grains sous un petit bol renversé, ou une tuile par exemple.
J'ai mis du Ferramol en début de saison et je n'en ai pas remis malgré les pluies diluviennes du printemps. Et juste deux ou trois trous par-ci par-là, sans plus.
Amicalement,
catherine

Malorie a dit…

Merci pour ta réponse... Bon, alors, je vais encore leur laisser une chance et je déciderai du sort des hostas en 2017! ;) Bisous