Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



dimanche 6 janvier 2013

Vous avez dit : "un marronnier" ?



Non, non, pas de nouvelle plantation aux Pins Noirs ! Il y a marronnier et... marronnier.
Dans le cas présent, je me réfère à ces articles que les journalistes ressortent chaque année en période creuse  : les marronniers  !
(Vous trouverez un peu plus bas l'origine de cette expression * )

Mon jardin ne me donnant pas matière à réaliser un billet de saison assez conséquent, je vais donc me tourner (sans surprise) vers les boules de plumes ou de poils qui chaque hiver animent notre jardin.

Je commence aujourd'hui par les boules de plumes : les gros oiseaux qui fréquentent assidûment le jardin :. pic-vert, pic-épeiche, geais. Ils sont plus gros et moins remuants que les passereaux qui voltigent dans le pommier à fleurs tout  côté et l'on pourrait penser qu'il est facile de les capturer.
Mais ils sont très vigilants et s'envolent au moindre reflet de l'objectif. Je vous assure que leur tirer le portrait n'est pas une petite affaire !
Je vous demanderai donc un peu d'indulgence pour la qualité des photos car je peux pas régler mon APN sans effrayer les volatiles en question et je n'effectue jamais de retouches (je n'ai pas de tenue de camouflage non plus...)

Je commence par les pics. Ceux-là m'en font voir de toutes les couleurs (au sens propre comme au figuré !). J'ai parfois l'impression qu'ils ont des yeux derrière la tête ! J'ai hésité à publier les clichés, tant ils sont médiocres.

Le pic-vert reste à bonne distance de la maison, au milieu de la pelouse. Il file à la moindre alerte.








Photographié sur la pelouse un matin de grand froid.  Le sol est gelé ce qui explique la curieuse couleur de l'herbe




Le pic-épeiche maintenant. Il n'est qu'à quelques mètres, sur le grand charme. Même en me tenant à distance de la fenêtre, il est hors de question de régler mon APN si je veux continuer à l'observer.





Ci-dessous, séance de nettoyage dans  un vieux wégelia :



Au tour des geais.
Ils viennent le matin, le plus souvent en couple. Pour se nourrir, ils s'approchent du bord de la terrasse, à 3 ou 4 mètres de la porte-fenêtre de la cuisine. Les écureuils viennent se ravitailler au même endroit ce qui fait que les geais s'envolent dès que les écureuils montrent le bout de leur nez !























 



* Et voici l'origine du "marronnier": tous les ans, au printemps, un marronnier rose fleurissait sur la tombe des Gardes Suisses tués lors de la journée du 20 juin 1792, au Cours-la-Reine à Paris. Chaque année, un article était publié dans la presse pour s'en faire l'écho.


Peu de fleurs au jardin, aussi je partagerai avec vous la photo d'une orchidée, offerte en fin d'année par l'un de mes enfants






Je vous souhaite un bon début de semaine

24 commentaires:

Richard Moisan a dit…

C'est un peu l'Amazonie, chez toi. Quand on cesse de regarder les plantes, il y a de quoi s'occuper avec les occupants!
Mais c'est très beau.
Bon début de semaine, Catherine!

Judith a dit…

je trouve tes photos plutôt réussies,
j'ai vu 2 pics épeiches aujourd'hui lors de ma balade, je n'ai jamais réussi à en photographier un;
belle semaine

ingrid a dit…

Tout d'abord une bonne année de jardinière,Je te dis bravo pour tes photos car c'est très compliqué de prendre ses petites bêtes à plumes.En ce moment j'y passe des heures pour prendre quelque vues pour faire un note qui passe quelques secondes
Bonne semaine

lesviolettes a dit…

bonsoir Catherine je te souhaite une bonne année 2013 je te remercie du bonheur que tu=es billets me donne au file des saisons du jardin
les oiseaux chez toi sont bien heureux est ce que tu les nourris ? j'ai vu aussi un pic vert chez mon père mais je n'ai pas eu de clichés aussi bon que les tiens dès que j’approchai derrière la fenêtre pfft le voilà parti ,j'ai lu qu'ils aiment se nourrir de fourmis dans l'herbe de nos jardins ,je ne sais si c'est vrai j'en ai entendu un cet après midi"toc toc toc toc " mais je ne l'ai pas vu!belle semaine

Catherine a dit…

Richard, bonsoir !
Et oui, il y a de la vie au jardin en hiver.Grâce notamment à la forêt voisine. Je dis bien "forêt" pas "jungle" !
Je ne me suis encore jamais perdue dans le jardin. Ca pourrait arriver à notre benjamin (blague classique ici) qui n'y met jamais les pieds !
Bonne soirée.
Bises

Olivier Bailleux a dit…

Je vois, enfin j'aperçois assez souvent des pics verts, mais je n'ai jamais vu de pic épeiche.

Catherine a dit…

Judith, on peut dire que les pics n'aiment pas prendre la pose !
L'un d'eux nichait dans un creux d'arbre près d'ici. Je pensais qu'il serait plus facile de le photographier en surveillant. Un oeil sur Porthos, un oeil sur le tronc : rien à faire !
Bonne semaine à toi aussi.

Catherine a dit…

Ingrid, merci ! A toi aussi bonne année avec beaucoup de vitalité pour entretenir ton beau jardin.
Pas de difficulté ici pour les passereaux : ils utilisent le pommier à fleurs du bord de la terrasse, comme volière naturelle.
C'est plus compliqué avec les pics : ils me voient derrière la fenêtre.
Bonne semaine à toi aussi.

Catherine a dit…

Françoise, merci pour tes voeux. A mon tour de te souhaiter une belle année.
Je nourris en effet les oiseaux en hiver, essentiellement avec des graines.
Quand je vois un pic, je sais qu'il vient prélever des insectes sur les troncs. Il faut surveiller l'arbre pour éviter les gros dégâts (une amie a vu un pic-vert détruire la poutre de soutien de son balcon alors qu'il venait gober les coccinelles qui nichaient là !).
Je viendrai te dire un petit bonjour via ta messagerie...
Bises

Catherine a dit…

Olivier, bonsoir !
Avant de venir aux Pins Noirs, je ne connaissais pas le pic-épeiche.
J'aurais pu préciser que le mâle se distingue de la femelle par la présence d'une tache rouge sur la nuque. Le pic dans le charme est une femelle, celui qui est dans le wégélia, un mâle.

Lydie a dit…

Tu as quand même réussi de très belles photos ! Aucun de ces trois oiseaux ne vient au jardin. Normal d'ailleurs. Par contre j'ai croisé le pic-vert plusieurs fois dans les arbres d'un voisin :)
J'ai retrouvé mes petites mésanges bleus qui viennent se nourrir à mon restau :) j'adore les observer, mais il faut rester immobile !
Bonne soirée :)
Bises

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

Catherine bonjour
te photos d'oiseaux sont sublimes je trouve
je ne vois jamais de PIC VERT ICI
ALORS j'en profite chez toi
bisou

Catherine a dit…

Lydie, bonjour,
Elles sont vraiment jolies ces mésanges bleues. Cette année, j'en vois moins. Par contre les mésanges nonettes sont nombreuses alors que je n'en voyais plus beaucoup il y a deux ou trois ans.
Bon lundi !

Catherine a dit…

France, bonjour,
Les pics sont de véritables feu-follets, toujours en mouvement.
Bonne journée.
Bisou à toi aussi

louli a dit…

Je confirme, pas facile de les photographier ! Bises

Carzan a dit…

Ce sont des oiseaux farouches mais je trouve tes photos particulièrement réussies. Cela dû te prendre pas mal de temps :-)

Marie-Claude a dit…

Tes photos d'oiseaux ne sont pas aussi moches que tu le dis !!!
Je suis incapable de prendre les petits passereaux près de la fenêtre de la cuisine alors je ne vais surtout pas critiquer les autres !
Ton Orchidée de Noël est très belle !!!
Tu ne participes pas au Seed of Love d'isabelle ?
En ce moment, je suis fort occupée avec cela et aussi des rétrospectives !
Bonne nuit
Bises
MC

Catherine a dit…

Sophie, merci de ton passage.
Bises

Catherine a dit…

betty, merci pour ton indulgence !
Je n'ai pas à attendre longtemps : ces oiseaux là ne restent pas en place car ils sont toujours sur le qui-vive.
Il est plus facile de photographier les petits oiseaux...

Catherine a dit…

Marie-Claude, après les fêtes en famille et un court voyage, je suis fort occupée en ce début d'année et peu devant l'ordi. J'ai accumulé le retard et j'ai aussi pas mal de réunions qui reprennent. (le nez dans le guidon comme dit mon aîné !)
Déjà l'an dernier c'était la même chose ce qui fait que je ne sais pas trop comment fonctionne le Seeds of Love d'Isabelle... Je n'ai pas trouvé l'info.
On annonce de la neige ici (mais peut-être chez toi aussi). Ca ne m'arrange pas du tout. Je file au lit il est 1 h !
Je t'embrasse.

Virginie Segard a dit…

Bonjour tout d abord meilleurs vœux pour cette nouvelle annēe 2013. Fēlicitations pour vos photos, nous avons la chance de recevoir la visite de ces coquins (et oui ils apprécient beaucoup les arbres du jardin, mais aussi les poutres de la maison ! )

Virginie Segard a dit…

Dsl j ai été trop rapide sur l envoi de mon message donc pour finir, j espère avoir le plaisir de vous rendre visite au printemps accompagné de nos amis belges et Alsaciens. Virginie et Fabrice

Catherine a dit…

Virginie bonsoir !
Merci pour vos voeux. C'est avec plaisir que nous vous accueillerons aux Pins Noirs, le meilleur moment étant les mois de Mai et Juin...
Pour ce qui est des pics : ils viennent là où ils trouvent des insectes. C'est ainsi que la poutre du balcon d'une maison voisine a été détériorée : le pic venait y chercher des coccinnelles asiatiques réfugiées là.
Je vous souhaite à tous deux, une belle année 2013.
Amicalement, Catherine

Fenêtre sur notre jardin a dit…

C'est vrai que cela n'est pas facile, mais je trouve que tu as réussi à prendre de beaux clichés et plusieurs en plus. Ici toujours de la neige, pas grand-chose à photographier. Bonne fin de semaine.