Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mercredi 5 juin 2013

Roses, géraniums vivaces et... un inconnu !



Enfin ! du soleil !
Oui une belle journée ensoleillée, sans trop de vent... 26° C ça nous change de la semaine dernière.

Il n'a pas fallu plus de deux ou trois jours un peu plus cléments pour que les floraisons démarrent sérieusement. Il était temps : elles ont environ trois semaines de retard par rapport aux années normales.

A peine les Rendez-vous aux jardins terminés, je remarquai les premières roses de Nevada :


Celles de Kathleen Harrop ont un peu souffert des intempéries mais d'autres suivront...




C'est un rosier inerme, très parfumé mais que l'on dit fragile. J'ai même lu "qu'il fallait être courageux pour le cultiver". Or jusqu'à présent il se portait parfaitement dans mon jardin. Mais là, je remarque sur la partied basse du rosier,  quelques taches sur les feuilles. Je vais préparer une décoction de prêle pour le soigner.


Voici la recette :

La prêle est riche en silice qui renforce la résistance aux maladies.
Faire tremper 1 kg de tiges de prêle finement coupées dans 10 litres d'eau. Faire bouillir 30 mn et laisser refroidir au moins 12 heures.
Dilution à 20 % en pulvérisation.
Usages : contre les maladies cryptogamiques et plus particulièrement la rouille, la maladie des taches noires sur le rosier, la moniliose, la cloque du pêcher, le botrytis et le mildiou.

En dehors des vertus que je viens de souligner, la prêle est une véritable peste. Indélogeable.  Regardez, elle pousse au milieu des Géranium "Vital"; alors, autant qu'elle serve à quelque chose !





















Mais puisque je parle de Géranium, je vais vous montrer CELUI-CI :



Vous ne le reconnaissez pas ? ... C'est normal puisqu'il s'agit d'une obtention maison. Restons modeste ; je n'y suis pour rien. L'hybridation s'est faite naturellement. Cependant, je multiplie ce géranium par division depuis trois ou quatre ans. Il reste bien stable.
Je pense qu'il s'agit de l'hybridation d' un Géranium endressii  mais avec quoi ???


D'autres géraniums se sont épanouis en quelques jours :



Geranium "Tiny Monster "

Le classique Geranium sanguineum que je traîne de jardin en jardin...


















Le Geranium cinereum qui supporte la sécheresse de la rocaille (ici au milieu des Sedums Kamtchaticum).



J'ai aussi photographié ce matin, le Saxifraga cotyledon "Pyramidalis", cadeau d'une amie. Il fleurit pour la première fois.



Plus bas, à mi-ombre,  des Saxifraga Umbrosa en compagnie du Geranium "Franck Lawley". Encore le cadeau d'une amie...




Si la pluie ne vient pas gâter trop vite les floraisons, il devrait y avoir encore matière à quelques billets.




21 commentaires:

Geli a dit…

Bonjour chère Catherine!
Merci pour tes très belles photos de ton jardin. La rose dans ta dernière rose photos est comme une rose dans mon jardin. Elle s'appelle New Dawn.
Tes géraniums sont adorables. J' aime la diversité de cette plante.
Je te souhaite un bon fin de semaine dans ton beau jardin.
Bisou

Catherine a dit…

Geli bonjour,
New Dawn est plus pâle que Kathleen Harrop. Cette dernière est très parfumée. ET j'ai oublié de le signaler : elle est inerme !

Vanessa a dit…

La prêle n'est pas si peste que ça en fait, elle pousse dans des sols pauvres et a comme autre vertu de chercher les nutriments en profondeur pour les faire remonter en surface et ainsi nourrir ses voisines.

Le dernier géranium est adorable !

Kristin a dit…

Beaux tes géraniums y compris ton mélange maison.C'est vrai qu'avec ler etour du soleil les floraisons démarrent enfin.

Catherine a dit…

Vanessa, quand la prêle envahit un massif, ça fait quand même un peu désordre !

Catherine a dit…

Kristin, le jardin se transforme de jour en jour.
J'espère (égoïstement) que les orages annoncés pour la fin de semaine, iront se manifester ailleurs.

Notre jardin secret.. a dit…

Quelle belle période!
Geraniums, roses.. Tout ce que j'aime...
Profitons de ces merveilleuses floraisons, on les a tant attendu!!!
Bises
sophie

louli a dit…

La prêle se faufile aussi chez moi alors autant la transformer en atout pour en faire des décoctions !! Bises

Catherine a dit…

Sophie, bonsoir.
J'utilise la prêle, la consoude, l'ortie, la rhubarbe, la tanaisie (quoique cette année je ne la retrouve pas ; j'ai dû en enlever trop radicalement).
Bises à toi aussi

Sylvaine a dit…

Avec ce temps presque estival, les jardins se réveillent et presque tout fleurit en même temps, un vrai bonheur.
J'aime beaucoup ton géranium maison, il a des teintes très douces.
Bisous

Maryline a dit…

Bonsoir Catherine, sont-elles vraiment aussi efficaces ces décoctions ? Sur la maladie aux tâches noires en particulier ?

Belle soirée.

Catherine a dit…

Sylvaine, bonsoir.
Oui les floraisons se téléscopent. Iris, pivoines (en Juin !), roses et géraniums. Les cornus kousa se décident eux aussi alors que les viburnums terminent à peine leur prestation.
On ne va pas ce plaindre de toute cette profusion.
Pour le géranium : c'est le plus vif des deux qui est le géranium maison. le rose pâle est un endressii...
Bonne nuit !
Bisous.

Catherine a dit…

Maryline, les années "normales" (je veux dire sans pluies diluviennes), je pulvérise en début de végétation un peu de bouillie bordelaise. Cette année je ne l'ai pas fait.
Ensuite je n'utilise plus que les purins ou décoctions et le compost maison. Le jardin est en bonne forme. Sans engrais, sans pesticides ...

¨¨*:•: FRANCE*¨¨* a dit…

Je viens te dire bonjour Catherine et je regarde tes fleurs ce mauve que j'adore et j'ai aussi ces geraniums dans le jardin mais elle manque d'eau en ce moment
le soleil est de retour tes fleurs vont être très belles bisou

maguy a dit…

BONJOUR
j'aime les jardins et les fleurs!!
le tien est magnifique ,pour le moment ,je suis en provence ,mais je vais vite retrouver mon jardin !!en banlieue !!mais il est superbe quand meme!!
belle journée et bravo!!je continue à regarder
amitiés!

Le Jardin de Chêneland a dit…

En quelques jours de chaleur, l'évolution du jardin a été fulgurante.Toutes les floraisons en retard arrivent avec les belles de juin, ce qui donne une avalanche de fleurs. Je connais les vertus de la prêle, une plante utilisée par mon père en macération pour lutter contre les maladies Je redoute son caractère envahissant pour que je la retienne.
Bises j.

Lydie a dit…

Le classique géranium sanguineum est une vrai merveille, il fleurit tout le printemps ! je l'adore. J'ai aussi les varités Striatum et Album. Album est aussi très très beau, mais je trouve Striatum moins intéressant. je note que les cinereum supportent bien la sécheresse !
La prêle est une bénédiction quand on ne l'a pas dans son propre jardin !
Bon weekend
Bises
Lydie

Catherine a dit…

France, merci de ton passage.
Je te souhaite un bon week-end. Bisous.

Catherine a dit…

Maguy, à toi aussi je souhaite un bon week-end.

Catherine a dit…

Jocelyne, Ma terre est vraiment acide. La prêle s'invite toute seule... Elle était déjà là avant que je ne commence le jardin. Et pas question de produits chimiques. De toute façon, j'ai entendu dire que même avec cette méthode là, elle est indestructible. Donc je l'arrache pour mes potions !
Bon week-end. Bises

Catherine a dit…

Lydie, le géranium sanguineum pousse partout. Il suffit de laisser un petit bout de racine en terre et hop ! il redémarre. Je le rase en été et après cela il remonte bien. J'en introduis quelques pieds parmi les alchémilles.
Bises