Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mardi 21 décembre 2010

Pseudotsuga menziensii ou sapin de Douglas



Ami(e)s des jardins, qui me faites l'amitié de venir sur ce blog, vous n'avez pas trouvé la bonne réponse à ma question !

Le cône présenté dans le précédent billet est celui du Pseudotsuga menziensii,  communément appelé "Pin d'Oregon" , "Sapin de Douglas" ou plus simplement "Douglas".




Sur ce cliché, on distingue nettement les bractées saillantes, appliquées contre les écailles et terminées par un trident (trois pointes dont la médiane est plus longue que les latérales). C'est à ce détail que l'on reconnaît le cône du Douglas.
L'arbre se reconnaît également à ses aiguilles minces, souples, arquées, pointues et rétrécies à la base.



Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, le Douglas n'est ni un pin, ni un sapin (genre Abies). Mais il se rapproche des pseudotsuga. Il est originaire de l' Amérique du Nord. Sa croissance est spectaculaire puisqu'il peut dépasser les 50 m pour plusieurs mètres de diamètre. Quant à sa durée de vie, elle est de 4 à 500 ans, voire plus !

Pseudotsuga menziensii  a été découvert en 1793 par par Archibald Menzies. Mais ce n'est qu'en 1842 qu'il a été introduit en Europe par David Douglas.

Mais je vais vous faire un aveu : si je suis documentée sur le Douglas et ses cônes à l'aspect si particulier, c'est que cet arbre est présent aux Pins Noirs, en plusieurs exemplaires de taille imposante, c'est-à-dire de plus de 30 mètres de haut !


 

Les Douglas du jardin se trouvent (heureusement !) en limite de propriété et groupés avec ceux de la propriété voisine car ils faisaient autrefois partie d'un seul et même ensemble.

A notre arrivée aux Pins Noirs, nous en avons fait abattre treize dont certains poussaient à quelques mètres de la maison ! L'opération est assez spectaculaire. Le bûcheron, équipé de crampons spéciaux, grimpe le long du tronc et  accroche un filin dans la cîme de l'arbre. Puis les tronçonneuses entrent en action, tandis que le filin est tiré par les engins tous terrains afin d'éviter la chute de l'arbre dans une mauvaise direction. 

On aperçoit le filin orange qui court le long du tronc.
La maison était littéralement cernée par les Douglas, de taille déjà impressionnante.
Une semaine de travail à plein temps pour quatre bûcherons

Quand je revois ces photos, je me dis que bien du chemin a été parcouru  dans la réalisation du jardin.

14 commentaires:

Publiée par marie-pierre a dit…

bonsoir
que d'action et de travail en plus surement physique.
la photo de mon rosier date de deux cette année bizarrement, il fut moins beau j'avoue que la taille des rosiers me laisse perplexe. donc j'espère faire mieux pour 2011.
a+@
le jardin boultois

ps pour le cône, langue au chat!

lesviolettes a dit…

Ah génial ton article !
la forêt de la ferme où nous habitons en ce moment est plantée en partit de douglas ,merci pour la documentation,je vais montrer ça à jean, mon mari !
Ta maison était elle "plantée avant les pins ?
comme quoi il fait bon avoir une idée exact de la grandeur des arbres avant de planter c'est ma hantise j'adore les arbres et je plante mais c'est tellement difficile de connaitre la taille adulte.
Je compte 10 m de la maison et ces pins étaient à combien de mètre de ta maison ?
encore merci pour cet article

Gine a dit…

Spectaculaire ... J'avais un petit Douglas en bonsaï, mais il n'a jamais fait de cônes ! C'est toujours intéressant de ressortir les vieilles photos du jardin. J'aime revoir mes photos de l'année en hiver : ça me console et me donne des envies pour le prochain printemps !

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Pierre !
L'hiver précédent ayant été rude, peut-être est-ce la raison pour ton rosier moins florifère. Si c'est un moderne : tu peux tailler court...
Bonne journée.

Catherine a dit…

Bonjour Françoise !
Le précédent propriétaire a fait construire au milieu des arbres : l'un des plus gros Douglas de 40 m était à 4/5 mètres de la maison !).
Mais les gros arbres sont là depuis la première moitié du XXème siècle (c'était le parc d'un château de 1870). Dans ce blog il y a une page sur les débuts du jardin. En général, je compte 25/30 ans pour qu'un arbre soit vraiment adulte.
Bises.

Catherine a dit…

Bonjour Gine !
Je me sers de mes photos comme support pour les remaniements. Et aussi pour voir l'évolution car on oublie vite.
En regardant en arrière, je me demande comment nous avons pu nous lancer dans cette aventure !
Mais la devise de mon mari est :"pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué" !

Sylvaine a dit…

Je n'aime pas voir un arbre coupé mais dans nos jardins, parfois, on ne peut pas faire autrement, surtout lorsqu'ils poussent tout près de la maison :)

Catherine a dit…

Bonjour Sylvaine !
Nous n'avions pas le choix : maison inhabitée et inhabitable, au milieu d'une forêt d'arbres de plusieurs dizaines de mètres de haut, plantés à touche-touche ! Une cinquantaine de grands arbres ont été abattus pour éclaircir et laisser pousser ceux que l'on gardait (et il en reste !).
Amicalement, Catherine

Le Jardin de Chêneland a dit…

Bonsoir Catherine... La surface de ton jardin te permet d'avoir de belles espèces de résineux. Encore un bel arbre que tu proposes. Ton jardin doit posséder beaucoup de petites merveilles de ce genre.
Belle découverte amitiés Jocelyne

Marcel a dit…

C'est toujours dommage de couper des arbres d'un tel âge, mais c'était vraiment nécessaire. Très intéressant cet article, on passe souvent à côté de ces sapins sans plus les regarder et sans se demander quel âge ils ont.

Fred a dit…

Oui j'imagine bien le chantier et comme tu dis, tu dois bien mesurer le travail fait depuis ! je vous souhaites de passer de bonne fêtes en famille et à bientôt sur nos blogs :)

Catherine a dit…

Merci Jocelyne !
Je te souhaite une belle fête de Noël !
Amitiés. Catherine

Catherine a dit…

Bonsoir Marcel !
C'est parcequ'on ne regarde pas souvent attentivement les résineux que j'ai fait ce petit billet !
Je te souhaite un beau Noël. Mais au vu de la météo le décor est planté.
Amitiés. Catherine

Catherine a dit…

Bonsoir Fred et merci pour ton message.
A mon tour de te souhaiter un Joyeux Noël !
Amicalement, Catherine