Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mercredi 19 janvier 2011

La sitelle -sita europaea-

Aujourd'hui, je vous propose un peu d'ornithologie ! Les travaux du jardin restent limités pour l'instant. J'ai donc le temps d'observer le ballet continuel des oiseaux dans le pommier à fleurs qui se trouve près de la maison.
Connaissez-vous la sitelle torchepot ? Et pourquoi ce nom bien moins élégant que ne l'est cet oiseau ?

Eh bien voilà :  la sitelle fréquente les bois de feuilllus et de résineux mais aussi les parcs et les grands jardins. Entre avril et juin elle nidifie et pour ce faire occupe souvent  une ancienne niche de pic en réduisant l'entrée à l'aide de boue séchée, ce qui lui vaut son nom de sitelle torchepot. Je pense que sa présence chez nous est due à la proximité de la forêt.


Elle ne manque pas d'allure avec son bec effilé, sa queue courte et ses couleurs douces.















La partie supérieure est bleu-gris, le cou blanc, la poitrine et l'abdomen sont orangés. Une ligne noire part du bec, traverse l'oeil jusqu'aux scapulaires (plumes supérieures de l'aile ;  l'épaule en somme).



Voyons... que me propose t'on au menu aujourd'hui ?


 Oh hisse !


Encore un petit effort...


Ca y est je vais pouvoir "casser la graine" !






Elle est assez agressive envers les autres oiseaux et la mésange nonette se tient à bonne distance.



La sitelle fait partie des oiseaux qui fréquentent assidûment les mangeoires de notre jardin car elle apprécie  le régime que nous lui réservons en hiver : graines de tournesol ou noix qu'elle emporte sur une branche, cale  dans une crevasse de l'écorce et ouvre à l'aide de son bec puissant. En été elle contribue au bon équilibre du jardin en se nourrissant d'insectes ou d'araignées dans les écorces des arbres. Elle parcourt le tronc des arbres en tous sens, et même la tête en bas !

Une seule nichée par an : la femelle pond 6/8 oeufs blancs tachetés de brun. L'incubation dure de 13 à 18 jours. Les oisillons quittent le nid 23 à 26 jours après la naissance.


18 commentaires:

Anonyme a dit…

Magnifique cet oiseau, nous en avons aussi à la cantine pendant l'hiver; c'est assez drôle de les voir descendre le long du tronc la tête en bas.
Amitiés
Michèle P.

Catherine a dit…

Bonjour Michèle !
Elles doivent nicher dans le parc en face. Pour traverser c'est moins risqué que pour les écureuils.
Cet après-midi : jardinage !
Amicalement, Catherine

Gine a dit…

Elles ne quittent la forêt proche qu'en hiver pour venir fréquenter mes mangeoires et visiter le chêne ... Mais quel ballet de vols rapides et affairés ! Bien réussies, tes photos, sur cet oiseau difficile à "capturer" !

Catherine a dit…

Merci Gine !
La patience est la vertu cardinale du jardinier, mais peut-être également du photographe ?
Amitiés.

Sylvaine a dit…

J'en vois aussi parfois en hiver. Elle est agressive mais moins que mon rouge-gorge qui n'apprécie pas sa compagnie !
C'est amusant de la voir grimper le long du bouleau, puis descendre.
Bonne soirée

Marie-Claude a dit…

Je ne l'ai jamais vu chez nous ce bel oiseau, dommage !
MC

lesviolettes a dit…

les oiseaux et le jardin vont vraiment de paire !il est vraiment magnifique et à l'aire heureux
quel chance tu as d'avoir de si beaux oiseaux dans ton jardin et aussi d'avoir le temps de les observer et de les photographier avec autant de brio; bravo et merci
quand je pourrais regarder ceux qui passent dans notre jardin c'est que je serais beaucoup plus zen et j'attends ce moment avec impatience!
bonne journée Catherine

Berthille a dit…

Un de mes oiseaux favoris. Mais quel caractère ! Querelleuse, gourmande, exclusive ...
Il n'est pas rare de les voir s'envoler avec plusieurs graines coincées dans leur bec et dont elles perdent la moitié en chemin.

Certaines fois, elles font le ménage dans les mangeoires en éjectant un grand nombre de graines encore pleines. Cela m'intrigue toujours autant.

RICHARD MOISAN a dit…

Eh bien voilà! Je sais tout sur la sitelle. Merci Catherine!

Marie-Noëlle a dit…

Jamais vu dans le coin !! Tes noix de coco ont du succès à moins que ce ne soit la nourriture déposée à l'intérieur ..lol
Bonne journée

Catherine a dit…

Bonjour Sylvaine !
En effet, le rouge gorge est belliqueux. Mais j'ai l'impression que le bec de la sitelle lui procure une arme redoutable.
Bonne journée.

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Claude !
Il faut qu'il y ait des grands arbres à proximité car la sitelle niche dans le creux des troncs.
Amicalement.

Catherine a dit…

Merci Françoise !
Il est vrai qu'en période d'intempéries, je prends un peu plus le temps d'observer. Ces petits oiseaux ne tiennent pas en place. Il a neigé cette nuit. Le jardinage programmé est -encore une fois- reporté !
Bises.

Catherine a dit…

Comme toi Blandine, je ne me lasse pas d'observer leur manège car nous prenons -les zoziaux et moi- notre petit déjeuner en même temps !
Bonne journée.

Catherine a dit…

Bonjour Richard !
Il a neigé cette nuit. Me voici encore au "chômage technique" côté jardin. J'aurai peut-être l'occasion de compléter la page "ornithologie" !
Amicalement.

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Noëlle !
Je pense qu'ils viennent pour le menu. "Qu'importe le flacon..."
Amitiés.

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Bonjour elle est magnifique en effet. et j'aime aussi les oiseaux.
Je découvre votre blog ce jour donc je repasserai
Merci

Catherine a dit…

Bonjour France et bienvenue sur mon blog.
A bientôt.
Catherine