Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



dimanche 1 juillet 2012

Orage... au désespoir !



Ah mes ami(e)s, que d'inquiétudes ces dernières heures !
Depuis mercredi, la chaleur était accablante. Et il fallait que ça arrive : Alerte Orange samedi soir avec l'arrivée annoncée de violents orages de grêle. Je n'ai découvert l'alerte qu'en rentrant assez tard du jardin où je n'avais rien protégé du tout. A peine rentrée, des trombes d'eau se sont déversées sur les Pins Noirs. Mais par chance, avec juste une petite séquence de grêle. Je vous avouerai que je n'ai dormi que d'un oeil.

A peine le démodulateur rebranché et  mon ordinateur remis en service ce matin, je recevais un message d'une amie : son beau jardin a été dévasté par d'énormes grêlons sur les hauteurs de Besançon. Donc à quelques kilomètres d'ici. Je suis réellement désolée pour elle qui attendait avec impatience la floraison des hémérocalles.

Ce soir, pendant une accalmie, je suis allée faire un petit tour au jardin  : les fleurs n'en peuvent plus et penchent lamentablement la tête. Et si la grêle n'a pas fait de dégât apparent, quelques graminées ont plié sous le déluge.





Allons voir ce qui se passait un peu plus haut dans le jardin avant les orages.

Dans ce massif, les plantes poussent dans un joyeux fouillis. En principe, à la sortie de l'hiver, je remets un peu d'ordre et fais en sorte que chaque sujet reste à la place qui lui est désignée. En principe... car au printemps dernier, par manque de temps, j'ai laissé un peu trop de liberté à quelques plantes qui se sont dépêchées de s'approprier l'espace, les sauges pourpres notamment.



Si les plantes poussent ici à peu près en liberté, c'est qu'on ne peut pas parler de jardinage à cet endroit. Nous sommes sur le rocher et il faut parfois chercher quelques poches de terre entre les racines des pins. Anthémis "Sauce Hollandaise", Helichrysum (la plante curry) et Perovskia atriplicifolia s'accomodent de la situation. A noter que les Erigerons Karvinskianus ont un peu souffert cet hiver et se remettent timidement à fleurir.



Thym citron, Origanum doré "Trumble's variety" et Coreopsis "Zagreb" : un trio discret que j'aime beaucoup.



Les petites devant, les grandes derrière ! Achillées, Grande Centaurée, Anthémis, Echinops ritro, Sauge panachée, Origan doré...





Dans ce coin là les plantes aromatiques sont à l'honneur: origan, thym, sauge, fenouil, mais aussi nepeta, perovskia, lavandin, oeillets bref, toutes celles qui embaument dès que nous les frôlons.

Comme chaque année, les Yuccas filamentosa fleurissent. Sous leur aspect exotique, ce sont des plantes vraiment robustes. Les touffes grossissent d'année en année. Ils sont d'ailleurs difficiles à déloger : un petit bout de racine laissé en terre, et ça repart !




Souvenir d'un jardin familial dans le Pas-de-Calais où je les ai toujours connus.





















Première tâche demain : tuteurer les hampes qui se sont couchées sous la pluie.


Mon mari a tenu sa promesse et a remué le tas de compost pour me préparer quelques brouettées.  Pas de couleuvre en vue, me dit-il. Je ne suis certaine de rien. Peut-être veut-il tout simplement me rassurer afin que la prochaine fois, je puisse m'approvisionner seule et sans crainte !

Bref, hier j'ai déposé ce compost demi-mûr au pied des Hydrangeas pour... qu'ils résistent à la sécheresse. Oui... c'était avant les orages...

En vous souhaitant un bon début de semaine, je vous donne un petit avant-goût des floraisons à venir avec Alveroz et derrière lui, Etoile Violette qui pointe le bout de son nez.





18 commentaires:

Richard Moisan a dit…

L'été a ses beautés et ses dangers. Mais les photos d'aujourd'hui nous montrent un jardin absolument splendide. Bravo Catherine!

Marie-Claude a dit…

Ici aussi, nous avons eu cette semaine des orages destructeurs avec quelques grêles et de fortes pluies.
Ce n'est pas fait pour arranger les roses qui étaient déjà fort avancées dans leur floraison.
Alors maintenant je taille, car des roses fanées, je déteste !
Bises
MC

louli a dit…

Comme tu le dis pour les couleuvres, c'est pareil pour la météo, on n'est jamais sûr de rien !! Ton jardin ne semble pas avoir été trop marqué par les orages et c'est bien dommage pour ton amie, quelle désolation ! Bises et bonne semaine avec un temps meilleur, je l'espère !

Catherine a dit…

Richard, bonjour !
Il y a des domaines où nous ne maîtrisons rien... Je me dis qu'aux Pins Noirs nous avons eu de la chance.
Je te souhaite une bonne journée.

Catherine a dit…

Marie-claude, les roses ici aussi étaient déjà bien avancées et ces orages ont achevé les premières floraisons. Après le petit tour au jardin hier soir, j'ai programmé un sérieux nettoyage dès que le ciel s'éclaircira et ce ne sera pas pour aujourd'hui : c'est gris, il pleut.
Je vais donc faire des confitures !
Bonne journée.
Bises

Lydie a dit…

Et bien décidément quel vilain temps :( entre toi et Sophie ça a été dur ! Je sens que l'on va avoir un été très instable !
j'ai un Yucca qu'il faut absolument que j'enlève car il n'aura pas la place là où il est ! C'était un bout de racine qui devait resté après le départ de l'ancienne propriétaire ! Je l'ai rasé pendant 2 ans pour finir par le laisser pousser complètement ébahie par une telle résistance ! Je vais essayer de lui trouver une place où il pourra s'exprimer et peut être nous faire des fleurs !
j'espère que ton jardin se remettra bien de cet orage !
Bises
Lydie

Catherine a dit…

Sophie, oui nous avons eu de la chance et je suis fort désolée pour mon amie jardinière qui a un fort beau jardin que j'ai le privilège de pouvoir visiter.
Pour le temps des jours à venir, c'est comme-ci comme ça... Aujourd'hui nous aurons de l'eau.
A bientôt. Bises

Catherine a dit…

Lydie, cette année la météo est des plus fantaisiste. Mais il me semble qu'entre les courtes périodes de canicule, c'est bien la pluie qui domine.
A chaque déménagement, j'emporte des p'tits bouts de racine de mes Yuccas. Ils deviennent vite énormes pour peu que le sol soit bien drainé.
Bon courage pour la réalisation de tes projets.
Bises

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿ a dit…

Bonjour Catherine ici aussi hier bonjour l'orage et je ne vois plus mes roses
c'est ainsi*
que faire contre lui!!!
Mais il y a eu beaucoup de dégâts dans d'autres endroits
Mais je vois que ton jardin est tj aussi beau
Passe une belle journée bisou

Gine a dit…

J'ai pensé à toi hier soir, en voyant les photos effrayantes des glaçons tombés dans le Doubs. Je me demande si le Doubs Jardin aura passé entre les balles de ping pong. Chez moi, petite grêle et grosses pluies, je n'ai pas encore fait l'état des lieux... il pleut vraiment trop fort. Bonne semaine.

Catherine a dit…

France, c'est une chance pour nous de n'avoir pas eu de dégâts. Bises

Catherine a dit…

Gine, j'ai vu passer un billet de Geneviève. Elle a dû comme moi passer entre les projectiles.
Nous avons eu beaucoup de chance : les Pins Noirs sont au Nord de Besançon et les dégâts se situent de l'autre côté, au Sud. C'est par là que sont arrivés les orages venant du centre de la France.
Pluie ici aussi et grisaille.
Bonne semaine à toi aussi !

Marie-Noëlle a dit…

Si cela peut te consoler, je préfère un gros orage au vent quasi permanent que nous avons cette année. Nous avons l'impression d'être en tempête à longueur de semaines et c'est vraiment éprouvant pour nous, sans parler des plantes ...
je ne sais pourquoi mes yuccas filamentosa ont des hampes aussi démesurées. Je me demande ce qu'il va en sortir ... lol
Tu fais bien de le rappeler, ces plantes sous des allures exotiques supportent -20°.
Pas de couleuvres ni serpents ici, pas même un lézard ... sont tous partis se dorer la pilule dans le midi !!
Bises

Catherine a dit…

Marie-Noëlle, Ces orages de grêle venant du Centre et se dirigeant vers l'Alsace se sont déversés de l'autre côté de Besançon. Et si nous avons eu de la chance aux Pins Noirs, à deux pas d'ici des grêlons plus gros que des balles de golf ont saccagé la végétation des jardins et des maraîchages. Ne parlons pas des dégâts sur les habitations et les voitures...
Je ne sais pas pourquoi il y a tant de couleuvres cette année. Mon voisin en a trouvé une enroulée autour de la courroie de son scooter. Brr...
Bonne soirée !
Je t'embrasse.

Malo a dit…

Quel désastre un jardin dévasté par les grêlons! C'est vraiment désolant pour ton amie!
Tu as eu bien de la chance d'être passé à travers ce déluge de glace!
Ton jardin est absolument éblouissant! J'aime tout tout tout! (à part peut-être le yucca!). Tes photos sont magnifiques et donnent envie de s'y promener, tes associations me plaisent, les couleurs sont douces... J'adore tout simplement! Quel talent!

Catherine a dit…

Malorie, la grêle c'est ma hantise. Mon amie a vraiment un beau jardin et je suis fort désolée pour elle. Sa voiture a souffert également. Mais que faire ?
Mes Yuccas proviennent(comme mes Dianthus Ine)d'un vieux jardin de famille et j'en emporte un bout d'un jardin à un autre !
Merci pour tes encouragements !

Fenêtre sur notre jardin a dit…

Ici aussi il y a eu de la forte pluie et de la grêle il y a quelques jours. J'ai pris des photos mais j'ai pas eu le temps des mettre sur mon blog. Espérant qu'il n'y a pas eu trop de dommage?

Catherine a dit…

Josée, bjour !
Non pas de dégâts en fin de compte, seulement quelques trous dans les feuilles des Hostas.