Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mardi 12 février 2013

En rouge...



J'adhère volontiers au Club des Cinq de Marie-Claude (un p'tit coin de nature) et je viens  d'aller faire un tour dans mes archives.

Je ne m'attendais pas à trouver assez de vivaces pour alimenter ce billet.  Et pourtant, j'y suis parvenue.
Attention aux yeux ! je commence avec un duo de choc : le Fuchsia "Riccatonii" en compagnie de la monarde "Scorpion" :



 





La monarde se pousse du col pour imiter la primevère japonaise :


















Le Cosmos "Chocolat" (on peut le considérer comme "vivace" si on le protège du froid hivernal). Photographié en gros plan dans un rayon de soleil, il est plus rouge que chocolat.



J'effectue rarement des semis d'annuelles mais je fais une petite exception pour l'Ipomée "Camoclit cardinalis" quand j'en ai le temps et s'il fait assez chaud. C'est une frileuse.



Comme le dit Marie-Claude, il est difficile d'introduire du rouge au jardin. Avec les rosiers, on arrive à s'en sortir. Mais pour les vivaces, c'est plus compliqué. Je contourne la difficulté en associant les rouges, orange, jaunes dans un massif à part, près du potager. En voici l'exemple, avec un pavot de semis :


ou encore une Hémérocalle sans nom , très florifère sur fond d'Achillea "Terracota" prête à fleurir :



Ou en association avec la Gaillarde "Kobold"






Parmi les rosiers Westerland et Tequila
et près de l'Hémérocalle "Matth".
Quelques touches mauves des pavots somnifères ou des Verbena bonariensis viennent ponctuer le massif.

Le compte y est, Marie-Claude ! Mais j'ajouterai tout de même un petit supplément car vous avez pu constater que je me suis limitée aux vivaces : parmi les roses, je ne trouvais pas de vrais rouges. Même si les rosiers sont annoncés "rouges", la fleur est souvent un peu rose, parfois un peu vermillon...

Cependant, peut-être est-il intéressant de leur accorder un petit chapitre à part, histoire de comparer, ou d'admirer (les roses sont faites pour cela). En tout cas, vous trouverez certainement qu'elles éclairent la grisaille ambiante.

Je commence avec "Grootendorst". Classée parmi les rouges (?)... J'aime sa fleur aux pétales frangés qui ressemblent à de petits oeillets. Quand je la regarde, je me dis que je devrais adopter ses cousines "Blanche" et "Rose"... peut-être dès ce printemps.



"Ferdinand Pichard", rouge panachée de blanc. Une belle qui se fait désirer dans mon jardin. Bien chichiteuse là où je l'avais installée... Je l'ai déplacée avant les grands froids. J'espère qu'elle appréciera.



Puisque nous parlons roses, en voici encore une. Mais laquelle ? Ca ne me dit rien... En bouton, il est difficile de l'identifier. Enfin... elle est rouge et je pense que je l'ai photographiée parce que c'était une primeur.


Je terminerai avec "Knock-Out", pour le plaisir des yeux. Vous vous doutez bien que je n'ai pas choisi le rosier pour son nom. Où les obtenteurs vont-ils chercher leur inspiration ? A moins qu'on ne "tombe à la renverse" ("K.O.") en regardant la rose ?
C'est un rosier très lumineux et florifère. Doté d'une santé de fer, il a obtenu le fameux A.D.R. allemand. J'observais le rosier "Capa Magna" chez Sylvaine et je trouvais que les deux roses avaient un petit air de famille tout au moins par la forme des pétales, "Capa"Magna" étant d'un rouge plus franc que celui-ci.



Knock-Out... elle méritait peut-être un autre nom !



26 commentaires:

Sylvaine a dit…

De bien beaux rouges mais ton premier rose me semble rose !
C'est vrai que Knock-out ressemble à mon Capa Magna pour la forme des fleurs.
Bonne soirée

Richard Moisan a dit…

En effet, Catherine. Aujourd'hui, c'est plein la vue!

louli a dit…

Moi c'est pink grootendorst que j'ai planté à l'automne et j'ai vraiment hâte de découvrir ses jolies fleurs au jardin ! Pour le reste, même si le rouge n'est pas dans mes favoris, je trouve ta monarde vraiment surprenante !! Bises

Gine a dit…

Rouges roses... Je n'ai qu'une rose vraiment rouge, le Rosier Soleil de Lapierre, arrivé chez moi par le caprice de M. Gine. Je ne l'aime pas vraiment, mais c'est vrai qu'il est tonique! Beau défilé chez toi, j'aime particulièrement la première scène! Bonne soirée.

marianne a dit…

je trouve ton article superbe je possède le rosier grootendorsf pink moi il est plutot rose et un autre plus foncé il est super ,les vivaces sont belles et toutes ces couleurs font du bien dans cette grisaile hivernale biosus

ingrid 24 a dit…

J'ai recouvert une année la gloriette de l'ipomée rouge cardinalis,içi c'était une exubérance de fleurs
Tu as trouvé une petite collection de rouge,ton défit est réussi
bonne soirée

Le Jardin de Chêneland a dit…

Je suis très attirée par ton premier duo, et ravie de faire la connaissance de cette monarde. Cette couleur lui va bien. Par contre pour les rosiers, Ferdinand n'est pas vraiment rouge. Depuis que "le rouge est mis", je ne parle pas du film de Gilles Grangier avec à l'affiche jean Gabin mais de toutes ces fleurs rouges mises en scène sur les blogs, je pense qu'il va falloir que je revois ma copie
et que je fasse quelques retouches dans mon jardin afin d'introduire quelques beautés dans un rouge tonic.
Bises jocelyne

Barbara a dit…

Le rouge je le prefere ds les vivaces presentees, moins ds les rosiers.
bonne soiree

Malo a dit…

De beaux "rouges" aussi chez toi! Y'aurait pas un peu de triche? ;) J'ai ce cosmos chocolat! Si on le considère rouge alors, en cherchant bien, je pourrais peut-être relever le défi finalement... ;)

Catherine a dit…

Sylvaine, en effet, je le souligne, Grootendorst ne paraît pas vraiment rouge chez moi.
La nature du sol influe parfois sur la couleur des fleurs...
Bises

Catherine a dit…

Richard, bonjour !
Il fut un temps où je n'aurais pas introduit de rouge au jardin. En fin de compte, cette couleur y a trouvé sa place.

Catherine a dit…

Sophie, les monardes sont fort utiles dans nos jardins.Celle-ci se remarque !
Bises à toi aussi.

Catherine a dit…

Gine, le billet démarrait fort en effet ! Mais le rouge est là sous forme de taches, au milieu de tout ce vert. Et d'autres couleurs encore viennent adoucir l'ensemble.

Catherine a dit…

Marianne, je crois bien que je vais planter le Pink Grootendorst et le White également, tant j'aime les fleurs d'oeillet de cette rose.
Bisous.

Catherine a dit…

Ingrid, le climat chez toi permet à l'ipomée de bien se développer. Ici c'est assez aléatoire d'une année sur l'autre.
Certaines années de printemps frais, elle a du mal à pousser et fleurit tard.

Catherine a dit…

Jocelyne, bonjour !
Pas facile d'introduire du rouge au jardin. Mais par petites touches, ça fonctionne. Ou en regroupant les couleurs un peu fortes.
F. Pichard a peu de panachures claires dans mon jardin, comme tu peux le voir sur la photo. Il est donc plutôt rouge. On le voit habituellement plus clair.
Bises

Catherine a dit…

Barbara, comme disait ma grand-mère "les goûts et les couleurs" !
En fait, il y a peu de rouge dans mon jardin. Les plantes que je présente ne fleurissent pas toutes en même temps.

Catherine a dit…

Malorie, JAMAIS de retouches ou de filtres pour mes photos !
Dans le rayon de soleil, le cosmos chocolat avait bien cette couleur, un rouge profond assez sombre . Si tu regardes bien, la fleur qui est derrière, dans l'ombre, est plus foncée.

Lydie a dit…

K.O., il faut avoir Aspirine rose pour aller avec :p sacrés obtenteurs...
Le cosmos chocolat... je l'adore ! je devrais pouvoir le garder dans mon jardin, je le retente cette année je verrai bien :)
Je note le duo fuchsia ricartonii et monarde scorpion ! c'est fort en couleur mais pas agressif ! Le fuchsia a déjà sa place réservée dans mon jardin !
Bonne journée
Bises
Lydie

Anonyme a dit…

coucou!
une belle palette dans ton jardin!
a+@
mp

Catherine a dit…

Lydie, je rentre mon cosmos chocolat chaque automne. Il arrive qu'il ne reparte pas. Mais dans ce cas là, j'en rachète un car c'est une plante qui me plaît.
Bises bien fraîches

Catherine a dit…

Marie-Pierre, merci pour ta visite !

Fenêtre sur notre jardin a dit…

Une belle variété. Je découvre le cosmos chocolat. Magnifique!

Catherine a dit…

Josée, il est joli comme tout ce cosmos et il sent... le chocolat ! Mais il faut l'hiverner, un peu comme le dahlia.

Vanessa a dit…

L'ipomée rouge est une merveille ! Je ne la connaissais pas du tout. Le feuillage semble également très beau. Le fuchsia Ricartonii résiste à l'hiver franc-comtois ?

Catherine a dit…

Vanessa, l'impomée camoclit carinalis a besoin de chaleur pour bien pousser. Je ne la réussis pas chaque année.
Quant au Fuchsia Riccartonii, il est plus solide qu'on ne le pense. Je ne le protège jamais en hiver. L'an dernier nous avons eu des -20° C sur un sol nu (sans neige). J'ai bien cru que les Fuchsia étaient perdus (c'était la même chose dans les jardins alentour). Ils ont fini par repartir un peu plus tard que d'habitude.
Cette année, le plus bas a été un - 14°C mais avec neige donc pas de problème pour les jardins.