Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



lundi 4 février 2013

Quoi de neuf au jardin ?




Il a neigé la nuit dernière... L'hiver est toujours là. Pas seulement sur le calendrier.
Mais auparavant, j'ai eu le temps de faire un petit tour de jardin pour voir un peu où les choses en sont.
A la création de ce blog, je vous annonçais que je vous montrerai le jardin en temps réel (à de très rares exceptions près) , voici à quoi ressemblent les massifs que j'ai pu nettoyer grossièrement avant les intempéries. Je joins une seule photo : c'est la dure réalité d'un jardin Franc-Comtois en hiver.




Il va y avoir du travail aux beaux jours ! Mais dans un peu plus de deux mois, après élimination des tiges desséchées, bêchage, apport de compost...


...le même massif photographié à mi-avril.
Voilà donc une dérogation à mon principe mais avouez que si je ne vous montre que des photos comme celle ci-dessus, vous allez vite déserter le blog des Pins Noirs !














Vue du massif, de face, toujours en Avril.  Vous pouvez vous repérer par rapport aux Ophiopogons en bas à droite...





D'autres massifs où les graminées n'ont pas été coupées, sont particulièrement négligés : les chaumes cassés se dispersent avec le vent.  Je me garde bien de vous montrer ces massifs là. C'est assez déprimant.

Un seul coin est à peu près présentable en ce moment : près du grand sapin, là où les hellébores et les bruyères fleurissent. (J'ai commencé les photos au sec, et terminé sous la pluie).
































C'est un coin bien ingrat où pas grand chose ne pousse. Les petits cyclamens ont fini par s'installer et se ressemer. J'ai profité de quelques heures sans pluie (!) la semaine dernière, pour les terreauter.

















J'ai aussi repiqué quelques petits semis naturels d'hellébores. J'aimerai qu'ils forment un beau tapis d'ici deux ou trois ans, pour accompagner les quelques pieds déjà développés.



Ilex albomarginata du premier plan a atteint un bon mètre. Il mesurait une dizaine de centimètres quand je l'ai planté. Mais il a dû apprendre à se débrouiller seul dans ce sol archi-sec.













Et bien que nous soyons au coeur de l'hiver, quelques arbustes intrépides se réveillent.
C'est le cas de l'Hydrangea "Libelle" déplacé au début de l'automne au pied du pilier de pierre. Il n'a jamais fleuri, à l'exception de l'été 2012 où il a produit une unique tête. Après avoir lu qu'il aimait (bizarrement) les terrains secs, il a donc déménagé. J'espère que le froid ne va pas revenir car il y aurait alors des dégâts.


































Un autre arbuste sort de sa léthargie : il s'agit du Lonicera fragrantissima. Mais rien d'anormal pour lui puisqu'il se réveille toujours avant les autres. D'ici peu il embaumera l'allée qui mène au garage.





28 commentaires:

இڿڰۣ FLO a dit…

je viens te dire bonsoir et je vais faire les devoir
bisou Catherine

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

Catherine bonsoir et bien oui je vois le changement mais je vois aussi ton travail et tu ne lève pas le pied ( disons les mains)
ici c'est un peu comme chez toi mais depuis plusieurs jours il fait très beau les plantes revivent tout doucement
BISOU

Gine a dit…

Ah! Comme je voudrai que mes massifs soient aussi bien hivernés que les tiens! Je ne vois chez moi qu'un champ de bataille, les tiges des phlox et des asters cassées sous la première neige, avant même que je songe à les tailler! Une ou deux perce-neige, des primevères rongées par le gel, des hellébores écrasés, ne pouvant pas relever leur tête... Heureusement que chez toi et chez les autres jardinautes je me régale d'hivers plus cléments!
Bonne soirée.

Olivier Bailleux a dit…

Pas de primevères en fleur ? J'en ai vu près de chez moi mais elles ont gelé.

Anonyme a dit…

tu as le courage de te rendre au jardin moi pas avec le temps que l'on a .... on verra cela au printemps!
a+@
mp

Catherine a dit…

Flo, c'est gentil de me rendre une petite visite.
Bon courage pour les devoirs.
Bisous.

Catherine a dit…

France, sis si je lève un peu le pied : je ne peux pas faire autrement en raison des intempéries. Un coup de la neige, un coup de la pluie...
Mais nous aurons des jours meilleurs !
Bises

Catherine a dit…

Gine, j'ai montré ce qui était à peu présentable et me suis bien gardée de montrer les graminées laissées en place et dont les tiges sèches sont toutes éparpillées. Il suffirait de peu de chose pour remettre de l'ordre mais avec ce temps toujours humide, je n'arrive à rien entreprendre.
Près de ce sapin, on ne patauge pas ; l'arbre fait un peu le parapluie !
Bonne soirée à toi aussi.

Catherine a dit…

Olivier, les primevères ont pour l'instant un bien vilain aspect tant c'est humide. Nous avons régulièrement des épisodes neigeux.
Elles vont se réveiller d'ici le mois de mars...

Catherine a dit…

Marie-Pierre, je suis sortie bien emmitouflée dimanche après-midi. De toute façon je promène mon Porthos tous les jours.
Et si je veux que tout soit en ordre aux beaux jours, je ne peux pas toujours attendre le printemps.

Malo a dit…

Si on arrive à nettoyer un petit bout de massif entre chaque intempérie, nous serons prêtes au printemps! ;)
En attendant, mes massifs ne sont pas mieux que les tiens...
J'ai planté des petits cyclamens l'année passée. J'aimerais tant les voir reparaître au jardin...

Duojardin a dit…

Toujours intéressant de partager les réalités du moment même si les rétrospectives nous permettent de compenser les manques actuels.
Pour nous le travail et la météo ne nous permettent pas en ce moment d'aller au jardin.
Bonne semaine.

louli a dit…

Je commence aussi à mettre le nez dehors pour voir où en est le jardin mais il va falloir encore patienter un peu ...L'hiver est vraiment une saison difficile pour moi, tout me paraît moche et sale, pourtant je sais que d'ici quelques temps l'énergie me reviendra...naturellement !! Bises

Catherine a dit…

Malorie, chaque année c'est la même chose. Tout ce bouscule aux beaux jours et je cours, je cours. (comme dit l'un de mes enfants "j'ai le nez dans le guidon" !)
Mes cyclamens ont eu du mal à se propager (quel dépit quand je vois ces somptueux tapis dans certaines revues). En fait, c'est la faute aux fourmis de mon jardin qui sont un peu flemmardes. Elles sont sensées disséminer les graines des cyclamens et je ne sais pas pourquoi elles ont attendu si longtemps pour se mettre au travail.
J'ai fait comme au Vastérival : j'ai disposé une couche de 2 à 3 cm de terreau sur les bulbes. J'espère qu'ils seront contents !

Catherine a dit…

Duojardin, j'accepte volontiers les contraintes liées aux saisons.
Je n'ai que plus de plaisir à revoir les beaux jours !
A part les deux heures de travail en milieu de semaine dernière, je suis à nouveau au chômage technique : le sol est impraticable.

Catherine a dit…

Sophie, tout pareil ici. Je n'ai pas réussi à tout nettoyer avant l'hiver : la neige est arrivée début Novembre.
Je pensais ratisser la pinède en fin d'année avec mon fils, mais les enfants étaient en vacances et nous avons fait un court séjour à Paris... et donc tout attend encore au jardin.
Dès que les beaux jours reviendront nous mettrons les bouchées doubles !
Bises

Le Jardin de Chêneland a dit…

De ta présentation du jour, j'ai surtout retenu de belles fleurs d’hellébores et de bruyère.A cette époque de l'année, les jardins ne peuvent avoir l'attrait de l'été, et je trouve sympa de nous remontrer tes massifs au meilleur de l'été. De mon salon, j'aperçois mon jardin, il n'est pas lamentable mais manque un peu de couleurs.
Bises jocelyne

Richard Moisan a dit…

Oui, évidemment, ne nous cachons pas la vérité, en aout, c'est autre chose!... :-)
Courage, Catherine, courage!

Catherine a dit…

Jocelyne, bonjour !
la structure du jardin dans son ensemble reste intéressante. Mais si l'on se promène au plus près des massifs, difficile d'occulter les graminées avachies par la neige, les persistants plus au moins grillés par le froid et la mousse qui envahit le terrain.
mais il faut dire que nous sommes vraiment en lisière de forêt dans des conditions extrêmes de culture.
A bientôt.
Bises

Catherine a dit…

Richard, sur les plages aussi se sera tout autre chose... mais je sais que tu trouveras là matière à des billets réjouissants !
Bon après-midi.

verveine sauvage a dit…

C'est bien courageux de hanter le jardin dans les journées froides et venteuses... Vive le printemps, le vrai, celui qui fait sortir et qui donne envie de se casser le dos au jardin ! Bonne soirée.

Catherine a dit…

Verveine... certains hivers j'arrive à travailler dans le jardin.
J'ai voulu faire un petit galop d'essai. Cette année, c'est vraiment trop détrempé. Aujourd'hui il neige à nouveau et il paraît que ça va continuer.
Bonne soirée !

Viou62 a dit…

Tu sais nos parterres ressemblent aussi au tien, mis a part les hellebores,il n'y a pas grand chose a voir.
Mais tu nous as trouve tout de meme de quoi nous regaler : ton houx qui se debrouille tres bien et ton lonicera presque en fleurs, ça va sentir bon !!
Bonne soiree, bises

Barbara a dit…

Bjour
tt est joli meme en plein hiver
slts barbara

Catherine a dit…

Sylvie, aujourd'hui il neige... Je ne sais pas quand je pourrai ressortir au jardin.
Comme je le dis à Jocelyne, la structure reste intéressante mais il ne faut pas regarder le détail des massifs.
Bises

Catherine a dit…

Barbara, tu es bien indulgente !
Merci pour ta visite.

Fenêtre sur notre jardin a dit…

Tu es très chanceuse de pouvoir travailler au jardin et apprécié toutes ces petites pousses qui se pointent. Je vais devoir attendre encore 3 mois environ. Bonne fin de journée.

Catherine a dit…

Josée, je n'ai pas pu travailler bien longtemps au jardin. Il neige sans cesse. Encore ce soir vendredi, ça tombe sérieusement.
Mon fils était au bord du lac Michigan la semaine dernière : il me dit qu'il ne faisait pas chaud et qu'il avait neigé.
Vivement les beaux jours !
Bon week-end.