Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



jeudi 14 février 2013

Un pic épeiche bien complaisant...




J'ai publié trois billets aujourd'hui !   Chronique hivernale ,  l'écureuil roux  (pour changer de l'autre) et celui-ci.   A vos souris !


Le pic épeiche... Je ne savais plus que faire pour le surprendre. C'était devenu  une affaire entre lui et moi. Je devais m'armer de patience, ruser  et lui devait baisser la garde.Ca m'a pris du temps tout de même. Si vous n'avez pas vu le premier épisode du feuilleton, vous pouvez CLIQUER ICI

Depuis mon petit exploit personnel, je dépose chaque jour des noix, toujours au même endroit et après le passage des écureuils. Et ça fonctionne ! Il devient bien complaisant mon pic. A croire qu'il fait semblant de ne pas me voir, pour me faire plaisir !



Mais un défi en appelle un autre. Je me suis dit qu'il fallait passer à l'étape suivante :  le moment où mon pic saisirait une noix dans son bec !  
Ce n'était pas gagné.   N'avais-je pas mis la barre un peu haut et n'allais-je pas me retrouver le bec dans l'eau ?
Hier, c'est dame pic épeiche qui est venue aux provisions. Je l'ai reconnue : elle ne porte pas de tache rouge sur la nuque comme son compagnon. Mais elle a sa technique et ne tergiverse pas. (comme souvent pour la gent féminine, elle doit avoir bien des occupations). "J'arrive, je me pose et je repars aussitôt". Allez photographier un pic dans ces conditions !
Et puis le geai s'en est mêlé, qui est venu rafler la mise au nez et à la barbe du pic (oui, je sais bien que l'expression n'est pas vraiment appropriée pour un oiseau. Si vous en connaissez une autre...).

Mais ce matin, Monsieur était de retour. Ca doit être chacun son tour d'aller aux provisions (?).
Je n'en doute plus : il tient à me faire plaisir !
Allez, regardez, pour le cas où vous mettriez ma parole en doute. Réalisé sans trucage, comme pour la publicité de je ne sais quelle colle.




Ce n'est pas une noix dans le bec mais le bec dans la noix ! J'ai eu le temps d'observer la technique.
Le pic épeiche tape du bec dans le fruit jusqu'à faire deux trous pour pouvoir saisir la noix :




















Et voilà le travail !




L'écureuil roux vous attend dans le billet suivant !

20 commentaires:

Le Jardin de Chêneland a dit…

Trois billets le même jour, c'est la grande forme Catherine et surtout trois billets intéressants. j'admire ta patience et ta pugnacité pour parvenir à nous offrir des photos magnifiques de ce pic épeiche "casseur de noix".
Bises jocelyne

Catherine a dit…

Jocelyne, aujourd'hui j'avais un peu de temps devant moi et j'avais rédigé un seul billet. Mais beaucoup trop long. Et je ne m'y retrouvais plus.Comme tu les sais, mes billets sont "live". Je ne voulais pas faire de mise en boîte pour plus tard ! J'étais trop impatiente de présenter mon pic !
Bonne soirée.
Bises

இڿڰۣ FLO a dit…

Je le trouve si beau et j'aime ses couleurs bisou

Olivier Bailleux a dit…

Très bonne idée, ces noix.

Catherine a dit…

FLO, oui c'est un bel oiseau, appelé parfois oiseau clown, à cause de ses couleurs.
Bisous.

Catherine a dit…

Olivier, la première ruse à fonctionné et mon mari m'a conseillé de persévérer pour fidéliser cet oiseau.

louli a dit…

Mais c'est qu'il va finir par s'installer ce gentil pic !! Bravo, encore une fois, pour tes photos ! Bises

Sylvaine a dit…

A mon avis, il est amoureux de toi et il a voulu te faire un cadeau pour le St Valentin ! lol
Tes photos sont vraiment super, on le voit très bien, on dirait presque qu'il pose !
Bisous et bonne soirée

Gine a dit…

Extraordinaire de précision! Ton APN et le pic lui-même. Bravo!

Catherine a dit…

Sophie, il était déjà installé dans les parages mais le photographier relevait de la gageure.
C'est par le ventre que je l'ai pris ! C'est que les oiseaux sont bien démunis en ce moment avec cette neige qui n'en finit pas.
Bises à toi aussi

Catherine a dit…

Sylvaine, tu me fais rire !
Tu sais, il est seulement à 4 mètres de moi ce pic. Et c'est là le problème. Il perçoit le moindre mouvement ou reflet.
Quoique je le trouve moins craintif. A moins que je n'aie trouvé la bonne méthode.
Bises bien fraîches

Catherine a dit…

Gine, merci. Je fais mes photos sans pied, car ils sont mobiles, les oiseaux. Alors, pour le "clic", je bloque ma respiration.
Mais mon APN fait du bon travail!

Jeannette a dit…

Il doit falloir un bon appareil, bien réglé, et une sacré patience pour réussir de telles photos. J'admire. Je n'en serais pas capable

Catherine a dit…

Jeannette, il est tout près le pic, à quelques mètres seulement de la porte fenêtre de la cuisine.
Et puis, c'était un affaire entre lui et moi ! Il fallait que j'y arrive.

¨¨*:•♥•: FRANCE*¨¨*:•♥ a dit…

Catherine bonsoir
et bien que de belles photos de cet oiseau que je ne vois jamais et j'en profite chez toi
OUI il voulait te faire un cadeau c'est certain
et tu as pu profiter pour faire des clichés formidable
tu sais je ne te vois pas mais je pense que tu lui parles non!!!!!!!!!!!
ses couleurs sont tellement belles aussi
DONC oui c'est un bel oiseau
Je te souhaite une belle soirée Catherine bisou

Anonyme a dit…

coucou Catherine
une belle leçon de patience! merci pour ton article animalier c'est toujours aussi réaliste!
une bonne idée tes noix
a+@
et a bientôt au jardin
mp

Marie-Claude a dit…

Un bel article bien intéressant sur le pic épeiche et ses moeurs !
Les photos sont nettes, il a vraiment posé !
MC

Catherine a dit…

France, je n'avais jamais vu de pic épeiche avant de venir ici...
Celui-ci est joli comme tout.
Bises

Catherine a dit…

Marie-Pierre, il m'en a fait voir de toutes les couleurs ce pic. Mais j'ai eu le dernier mot !
Pas chaud en ce moment, n'est-ce-pas ?

Catherine a dit…

Marie-Claude, si tu savais comme j'étais contente d'arriver enfin à le photographier convenablement. Il manquait à mon "tableau de chasse" !