Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



samedi 18 juin 2016

Des rosiers généreux sous la pluie

Pluies incessantes, orages récurrents, nous sommes tous logés à la même enseigne en ce moment... Les arbustes n'en peuvent plus, tel le Deutzia qui s'écroule véritablement :


Pluie, fraîcheur ou chaleur intense, c'est toujours l'occasion pour le jardinier (ou la jardinière) d'observer ce qui fonctionne le mieux au jardin pour faciliter les travaux d'entretien.

Vendredi après-midi le soleil a fait une apparition (pas pour longtemps car en fin de journée le tonnerre grondait à nouveau). J'ai profité de l'accalmie pour nettoyer les rosiers et enlever un quantité phénoménale de boutons de roses gâtés par cet excès d'eau.

Certains tirent plutôt bien leur épingle du jeu  ; parmi ceux-là, "Waterloo" et "Leverkusen". Ils sont très prometteurs car pour l'instant ils ont bien du mal à fleurir par manque de chaleur. Si la météo s'améliore, ils produiront leur petit effet. "Waterloo" n'a jamais porté autant de bouquets !



A noter que "Leverkusen"  était bien souvent malade les premières années au point que je regrettais son installation. Cette année son feuillage est bien sain, les boutons nombreux. Je ne suis pas une adepte de l'arrosage à tout-va, mais je devrai peut-être  tenir compte à l'avenir de ses besoins.


Du côté des rosiers qui se moquent des intempéries, il y a "Soirée de Bonheur". L'un des tout premiers rosiers installés à la création du jardin. Comme je l'ai dit par le passé,   il défleurira "proprement" :



Et voici le plus généreux parmi les rosiers à fleurs simples de notre jardin,  toujours fleuri, jamais malade, l'imbattable Mozart. Photographié ici au pied de la pinède,  il est indifférent à cette situation difficile.







15 commentaires:

Marie-Claude a dit…

tout comme le mien, le rosier Mozart est un super résistant qui a sa place dans tous les jardins !!!
Il se bouture aussi très facilement, j'en ai réussi plusieurs l'an dernier.
Cela me fend le coeur d'enlever les boutons fleuris des grosses roses parfumées...
Bises
MC

Catherine a dit…

Bonsoir Marie-Claude,
Oui oui Mozart se bouture très bien : j'en ai trois au jardin, tous issus de boutures de mon ancien jardin.
Chez moi aussi, je me désole d'enlever des boutons gâtés gorgés d'eau. Je n'ai pas encore vu une rose de Salet : elles pourrissent les unes après les autres.
Il y a quelques années, après un gros orage, j'avais récupéré les pétales de Marie-Rose : un grand saladier. J'en ai fait de la gelée avec à l'arrivée l'équivalent de trois pots de yaourt ! C'était délicieux mais bon... nous avons consommé avec modération !
Bon dimanche.
Bises.
Catherine

Sophie Monjardinsecret a dit…

Même constat ici: les roses pourrissent et ça me fend le coeur d'en couper autant!
Leverkusen n'a jamais été aussi beau que cette année. Certains rosiers aiment ce régime d'averses, c'est incontestable!
Mozart, ballerina, rush n'ont que faire de cette météo.
Salet et d'autres roses anciennes le tolèrent moins bien!
Bises

Catherine a dit…

Bonjour Sophie
Oui, et bien, je sais ce qu'il me reste à faire : arroser mon "Leverkusen" à l'avenir même si je ne suis pas adepte de l'arrosage !
Bon dimanche.
Bises

Berthille a dit…

Une chose est sûre : 'Pierre de Ronsard' qui m'avait amadouée l'année dernière avec une floraison magnifique partira pour un autre jardin. Les boutons moisissent, les fleurs s'ouvrent mal et pourrissent, le feuillage est malade. Ce rosier n'est vraiment pas fait ni pour moi ni pour mon jardin.

Catherine a dit…

Bonjour Blandine,
Bien d'accord avec toi pour Pierre de Ronsard. Je l'avais installé sur un pylone : comme chez toi des fleurs qui pourrissaient. Je l'ai donc déplacé et je le traite en arbuste. Mais bof... pas magique.
Il y a des plantes que l'on médiatise à tout-va mais qui, en fin de compte, ne sortent pas vraiment du lot.
J'ai vu cela avec l'Hydrangea Invincibelle : pourquoi tant d'éloges ? Ni mieux ni moins bon qu'un autre... De plus, j'ai eu un mal fou à associer sa couleur avec autre chose.
Ici toujours alternance de faibles rayons de soleil et de pluies intenses !
Bonne fin de journée. Bises

Sylvaine Boisson a dit…

Certaines roses pourrissent, elles ont trop d'eau mais d'autres résistent vaillamment.
Ton Mozard est magnifique.
Bisous et bonne journée

Roses du Jardin Chêneland a dit…

La moitié Sud de la France n'a pas été autant arrosée que la moitié nord et quand le soleil se montre, il est chaud et a encouragé l'éclosion des roses. Une raison qui fait que mon rosier Guirlande d'Amour nécessite d'être dépouillé alors que ton Waterloo ou guirlande d'amour n'offre encore que des boutons. Mais j'ai fait le même constat à savoir que cette année cet hybride de moschata est doté d'une floraison imposante. Quant à Mozart, c'est exact, ce rosier est vraiment un must et son fleurissement fait un très bel effet.
Ravie de ton retour parmi nous...
Belle soirée...Jocelyne

Catherine a dit…

Bonsoir Jocelyne
Merci de ton passage aux Pins Noirs !
Le jardin se trouve à la limite entre Nord et Sud et bien souvent nous ne savons pas trop à quelle sauce nous allons être mangés !
Pas d'eau en journée ce lundi mais c'est reparti pour ce soir !
A bientôt.
Bises. Catherine

puech a dit…


bonjour Catherine, Merci pour votre chaleureux accueil lors de notre visite impromptue. merci aussi à votre mari. Nous avons été enchantées de notre visite qui nous a permis de concrétiser toutes les nombreuses visites virtuelles. Je n'ai pas été déçue!!! un havre de paix. Prenez soin de votre dos, afin de nous émerveiller encore
longtemps.
C'est mon 3ème message, j'espère que celui-ci arrivera.
Cordialement
Françoise de l'Isère

louli a dit…

Comme beaucoup, je suis déçue de ne pouvoir admirer certains rosiers qui étaient pourtant prometteurs ! J'ai planté Mozart au jardin grâce à toi, associé à un fuschia riccartonii, comme toi et je ne le regrette pas, c'est toujours un joli spectacle. Bises

Catherine a dit…

Bonjour Sophie,
Oui Mozart et le fuchsia sont fidèles au poste chaque année. Même ici en France-Comté, où les hivers sont souvent rigoureux, le fuchsia renait chaque année, sans que je lui offre la moindre protection hivernale.
Bises.

Bonheur du Jour a dit…

Le rosier "soirée de bonheur" me plait tout particulièrement.

Catherine a dit…

Soirée de bonheur, merci pour la visite.
Un rosier que j'ai introduit au tout début du jardin. A la fanaison les pétales pâlissent et tombent très rapidement, laissant la place à un gros cynorhodon tout rond.
Nettoyé, il refleurit bien.

Catherine a dit…

Françoise de l'Isère...
Oui oui le message est bien passé !
Depuis votre venue les rosiers se sont épanouis et rapidement fanés avec la pluie continuelle.
Les hydrangeas prennent le relais avec un peu d'avance.
Cordialement,
catherine