Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



mardi 5 juillet 2016

Les Hydrangeas sont à la fête !

Comme je vous l'avais annoncé, je vous emmène faire un petit tour dans les coins ombragés du jardin, c'est-à-dire dans la partie basse, en limite de propriété près de la forêt.




Un petit coup d'oeil aux jeunes Cornus kousa chinensis qui ont le bon goût de fleurir après le grand frère en fleurs fin Mai/début Juin. Cet étalement des floraisons ne peut que me ravir.




Dans ces coins d'ombre claire, j'aime jouer sur la couleur et la forme des feuillages. Mais nous y reviendrons une autre fois. 
Je vais plutôt vous présenter les floraisons du moment, celles des Hydrangeas. L'an passé ils faisaient le gros dos en attendant des jours meilleurs. Alors cette année, il se rattrappent  ; la pluie a quand même eu du bon.  
H. arborescens, H. serrata, H. paniculata, H. macrophylla... des blancs, des bleus, des roses, des joufflus bien ronds, des bonnets de dentelle à la tête toute plate...dans la famille,  il y en a pour tous les goûts.
Les H. Teller, les H. Villosa viendront un peu plus tard. Certains H. paniculata aussi. Quant à l'Hydrangea involucrata il fermera la marche. Je vous présenterai ces retardataires au fur et à mesure de leur floraison.






































Shojo a été déplacé récemment : il ne supportait pas l'emplacement que je lui avait choisi. 
Il semble heureux là où je l'ai installé. Vous noterez le matelas d'aiguilles de pins déposé à son pied. Tous les Hydrangeas du jardin reçoivent cette même couverture deux fois par an. Bon... vous en devinez la provenance...




 "Glyn Chruch" est un original : il fleurit en blanc, puis rosit et termine la saison cramoisi.
De plus il refleurit... enfin... légèrement !












Le premier H. paniculata qui commence sa floraison. A vrai dire, celui-ci fleurit sur le bois de l'année précédente, d'où peut-être sa précocité.


















Hydrangea quercifolia (à feuilles de chêne) qui terminera la saison en rose.




Je terminerai ce billet avec la photo de l'Hydrangea petiolaris qui a fleuri bien plus tôt en saison -un Hydrangea grimpant pour celles ou ceux qui ne le connaissent pas.




Pour peu que l'on dispose d'un coin frais au jardin, ils sont vraiment formidables ces Hydrangeas. Ils prennent le relais quand les autres floraisons font la pause. Ils défleurissent très joliment et leur feuillage prend généralement de superbes couleurs en automne. Que demander de plus ?










8 commentaires:

Gine Proz a dit…

En effet, tes photos sont convaincantes! Dans mes débuts de jardinière, je ne les aimais pas, ces gros joufflus, toujours au top de leur forme dans les parcs ou collés à l'ombre des maisons! Puis sont arrivés les hybrides avec leurs têtes plates et leurs fleurs stériles ou non et j'ai commencé à leur trouver quelque intérêt...
Je suis maintenant une adepte et j'en ai quelques-uns - dont Phantom à l'ombre de la maison :-)
Mais quand je les vois sous les arbres comme chez toi, alors là je craque complètement! J'en ai vu de merveilleux aussi dans les jardins de la Gaspésie lors de mon dernier voyage et c'était somptueux!
Evidemment, la floraison du kousa ne gâte rien au tableau!
Bonne journée!

Catherine a dit…

Bonjour Gine !
Encore maintenant, combien de visiteurs me parlent des "hortensias" et se réfèrent à ces joufflus sans connaître les autres.
Pour ce qui est de l'identification, ils cachent parfois leur jeu et c'est toujours amusant de les classifier.
J'observais ce matin le jardin : en fait une partie des Hydrangea est au soleil en début de journée. Puis l'ombre vient les protéger aux heures les plus chaudes.
En tout cas, j'envie ce beau voyage. N'étant plus devant l'ordinateur ces derniers mois, je vais prendre le temps de lire tes billets précédents car je pense que tu as partagé virtuellement tes visites ?
J'ai conservé pour toi, Béni-Yama dans son pot : il fleurit !
Bonne journée.
Amicalement, Catherine

Malorie a dit…

Waouh quelle collection! Tu en as pour tous les goûts, de tous les styles, j'aime beaucoup!
J'adorerais avoir la place pour tous mes coups de coeur car il y a vraiment des merveilles!
Bisous

Catherine a dit…

Bonjour Malorie
Mon précédent jardin était plein Sud, entouré de murs qui emmagasinaient la chaleur. Alors ici je profite de la partie basse du jardin, près de la forêt pour planter des Hydrangeas. Quoique les paniculata poussent assez facilement au soleil.
Cette famille regorge de merveilles et à chaque fois il est difficile de faire un choix.
Bisous à toi aussi et bonne semaine !

jacqueline. a dit…

Coucou Catherine, je viens de découvrir ton blog par celui du Jardin des Violettes !
Pour être à la fête ils sont à la fête chez toi les hydrangeas et quelle belle collection...
Je m'abonne car ' chouette ' un nouveau blog !
Belle journée

Catherine a dit…

Jacqueline, merci et bienvenue aux Pins Noirs.
J'ai fait une longue pause (pour gros soucis de santé) et me revoici depuis quelques semaines sur la blogosphère.
A bientôt pour un nouveau billet.
Amicalement,
Catherine

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

CATHERINE bonjour je dois partir travailler mais je
repasse plus tard regarder encore tes superbes photos
je t'embrasse

Virginie S a dit…

Bonjour Catherine,

Nous te souhaitons une très bonne année 2017.
Ton jardin est toujours aussi beau. Nous sommes heureux de savoir que tu vas mieux et nous espérons te voir cette année.
Fabrice et Virginie