Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



lundi 18 avril 2011

Scarification de la pelouse


Aujourd'hui, pas de jardinage : j'ai reçu  la visite de Marie-Pierre du Jardin Boultois. C'était un après-midi de repos bien mérité puisque la scarification de la pelouse est terminée.
J’effectue ce travail chaque année au mois d’Avril. Il est possible de scarifier en septembre, mais chez moi le sol est souvent humide à ce moment là.

Après quelques jours de bise, le sol est bien asséché. C'est le moment de sortir le scarificateur thermique.

Mousse et herbes sèches sont extirpées par les dents de la machine : « Il faut souffrir pour être belle » !












Dans les catalogues de matériel de jardinage on voit une accorte jardinière en tenue estivale auprès d' un engin étincelant. La réalité est tout autre ! La scarification sur le sol sec génère pas mal de poussière ;  le matériel se salit vite.




















Le ramassage des débris s’effectue à la tondeuse. Le râteau sert à terminer le travail de la tondeuse.
Depuis deux ou trois ans mon mari me prête main forte, afin que le travail soit réalisé en une  journée et non plus en plusieurs fois comme cela se produisait quand je travaillais seule.



Vient ensuite le terreautage pour combler les vides. Pour ce faire j’utilise un terreau qui ne contient pas de tourbe *


Je sème ensuite du gazon sur les endroits vraiment dégarnis, je râtisse puis je passe le rouleau sur toute la pelouse pour bien rechausser les touffes d’herbe.


Après toutes ces opérations,  la pelouse n’a pas un bien bel aspect. Et pourtant cette scarification lui aura fait le plus grand bien et  d’ici quelques semaines nous aurons un beau gazon bien dense qui mettra les massifs en valeur.

*Je n'utilise pas de tourbe au jardin ? En voici la raison :
Les tourbières exploitées industriellement (pour l’horticulture notamment) disparaissent. Or ces tourbières se sont formées par l’accumulation de végétaux depuis plusieurs milliers d’années. Elles recèlent une biodiversité élevée. Faune et flore rares y sont recensés.
En France, les tourbières font maintenant l’objet de protection mais la tourbe continue à être récoltée dans des pays qui ne soucient pas de la détérioration de ces écosystèmes très fragiles.

Ø      Pour améliorer le sol, je remplace la tourbe par un bon compost,
Ø      Quand j’achète un sac de terreau, je lis l’étiquette au dos pour vérifier qu’il ne contient pas de tourbe,
Ø      Pour mes semis, je n’utilise pas de pastille ou de godet de tourbe.


Après tout ce vert, voici pour le plaisir des yeux, deux photos des floraisons du jardin : Exochorda macranta "The Bride" et Cornus florida en compagnie d'Azalea mollis...


23 commentaires:

Richard a dit…

Quelques jours à patienter, et bientôt tu vas nous montrer un green dont l'aspect va rendre jaloux bien des bloggers anglais...
Bonne journée, Catherine!

Notre jardin secret.. a dit…

Un travail fastidieux mais necessaire!! Notre pelouse a 3 ans et il faut voir déjà les mauvaises herbes et mousses qui s'y sont développées...
Bon courage et à très vite catherine
sophie

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

OUI je connais aussi ce travail qu'il faut bien faire je pense. IL faut s'occuper de son jardin ensuite c'est du repos puis tout recommence.
Sympa de plus avec tes photos.
BON courage BISE

Catherine a dit…

Ah Richard !
J'avais lu "golfeurs" anglais ! Non non ici pas de trou dans mon gazon.
Ca repousse déjà car les nuits sont fraîches.
Bonne soirée.

Gine a dit…

Je l'ai fait pendant des années et maintenant ... TERMINE ! Je ne veux plus en entendre parler et j'ai décidé de laisser pousser à tout va ... Evidemment, au printemps c'est joli, les pâquerettes ... Après ... on verra si je tiens le coup !

Catherine a dit…

Bonsoir Sophie !
Le gazon a été implanté en 2000. Et effectivement au bout de trois années, il a fallu commencer à éliminer la mousse (j'ai une terre acide). C'est un choix mais je vois que dans les propriétés alentour les gazons mal entretenus dépérissent à cause de cette mousse qui étouffe vraiment tout. Bises. Catherine

Catherine a dit…

Bonsoir France !
J'ai bien travaillé et maintenant je reprend mon souffle.
Je vais profiter des floraisons de printemps (et bientôt d'été puisque la végétation est en avance).
Je t'embrasse. Catherine

Catherine a dit…

Gine, ce n'est pas le problème des pâquerettes ; une prairie ne me dérangerait pas (j'ai un coin naturel et bien sec vers la pinède). Mais la terre est acide ici et dans le bas du jardin, la mousse se substitue irrémédiablement à la pelouse en un temps record. Et là, même plus de pâquerettes ; le sol nu si je n'interviens pas.
Bonne soirée.
Bises.

anabel a dit…

quel travail, je suis admirative!
Pour ce qui est de l'arbuste à dte de ma spirée c'est un choisya glodfinger. Il a bien passé l'hiver je l'ai protégé avec des feuilles. Bonne soirée. Geneviève

Carzan a dit…

Je rêve d'un cornus comme celui-là ! un fameux travail que de scarifier. Ici on fait une tournante sur 2 ans, la moitié chaque année. Bon courage !

Catherine a dit…

Merci Geneviève pour l'info. Sur les conseils de Jocelyne (méli-mélo) j'ai adopté Aztec Pearl mais il a eu du mal pour son premier hiver. Il faudra que je le déplace.
Bises.

Catherine a dit…

Carzan, c'est une bonne idée d'alterner. Peut-être devrais-je faire de même ? D'autant que la configuration du jardin s'y prête bien.
Je suis contente : il y a de la rosée et ça redémarre bien malgré le manque de pluie.
Mon cornus est en terrain frais à mi-ombre ; il a 11 ou 12 ans...

Marie-Claude a dit…

La scarification, mon mari s'en occupe tous les ans sauf... cette année, exceptionnelle, pas de mousse !
Pourquoi ?
Peut-être la sécheresse de l'air ?
En fait, un travail en moins, cette année...
Bises
MC

Catherine a dit…

Bonjour Marie-Claude,
Tu épands de la chaux ?
Je vais peut-être faire comme Carzan: un côté du jardin une année, l'autre ensuite. Peut-être aussi chauler en automne.
Bonne journée.
Bises.

Catssy a dit…

Oh c'est qu'elle en avait bien besoin ta pelouse !!! ^^ Ici, c'est de l'herbe à vaches comme on dit dans le coin ! en fait, j'ai pas semé de gazon ... j'aimerai bien (c'est plein de pissenlit grrr) mais je me vois pas tout bêcher, enlever toutes les racines, niveler, semer puis tasser, ... :0)
Ton exochorda est superbe !!! le mien commence tout juste à ouvrir ses boutons pour la 1ere année, je l'ai planté l'année dernière seulement.
Bizzz ;D

Marcel a dit…

Mon dieu, quel travail. Chaque année je pense que je devrais le faire mais l'ampleur de la tâche m'en empêche. Pourtant ma pelouse commence a avoir une bien triste mine, mauvaises herbes et trèfles prennent le dessus, c'est vert c'est la seule qualité qu'on peut leur trouver.

Le Jardin de Chêneland a dit…

La scarification est très importante. Deux fois par an nous scarifions le jardin. Au mois de mars et en septembre. Dans tous les jardins nous avons toujours pratiquéce travail il est indispensable pour enlever les mousses prticulièrement abondante cette année. C'est un travail que je déteste pas . Le résultat est à la hauteur de la tache.
Il faudrait maintenant une bonne pluie pour favoriser la repousse.
Belle soirée jocelyne

Catherine a dit…

Coucou Catssy !
Implanter une pelouse est en effet un gros travail. L'herbe à vache ce n'est pas gênant, c'est la mousse qui l'est.
Et pour retourner la terre, je te conseille le motoculteur, voire le "rotovator"...
Bises.

Catherine a dit…

Bonsoir Marcel,
Comme je le dis à Catssy, ce n'est pas gênant les "mauvaises" herbes tant que c'est bien vert. Mais ici la mousse s'installe très vite et étouffe tout. Je n'ai pas trop le choix.
Le scarificateur thermique est bien pratique et d'un prix abordable. On peut travailler par petits bouts...
Je te souhaite une bonne fin de semaine ensoleillée.

Catherine a dit…

Bonsoir Jocelyne !
Scarification en avril et septembre : c'est l'idéal !
Mais en m'y prenant en avril chaque année la pelouse reste belle quand même.
Et comme tu le dis, le résultat est au bout.
Les nuits sont un peu fraîches et avec la rosée, ça reverdit un peu. Mais bon, l'eau du ciel serait la bienvenue.
Je t'embrasse.
Catherine

Viou62 a dit…

Et bien voilà un bon travail de fait, tu dois etre contente de toi !! Ta pelouse va etre belle, c'est sure. Bonne soiree, bises

anabel a dit…

Pour le grémil, je ne l'ai pas particulièrement protégé, mais la rocaille est plein sud et bien abritée alors peut être était ce suffisant. Je viens de craqer pour un bleu et blanc, trop mignon.

Catherine a dit…

Bonjour Viou !
Oui, je vois vraiment la différence avant/après. Cette opération régénère vraiment la pelouse.
Bonne journée ensoleillée.
Bises.



Merci Geneviève pour le renseignement. Je n'ose pas tenter ici... C'est pourtant bien joli ce grémil. Je ne le connaissais qu'en bleu.
Bises.