Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



dimanche 15 janvier 2012

Mésange huppée, chic ou... comique ?




Nous n'avons commencé à nourrir les oiseaux qu'à partir de décembre, à la tombée de la première neige. Maintenant qu'ils ont dévoré toutes les baies à disposition dans le jardin, ce n'est pas le moment de les laisser se débrouiller. D'autant plus que nous avons depuis hier les premières températures négatives.
Le Malus Liset planté à quelques pas de la porte-fenêtre de la cuisine, est à nouveau une volière naturelle où les oiseaux viennent se restaurer.

L'an dernier la mésange huppée ne daignait pas se laisser "capturer".
Cette année, j'ai remarqué que ces mésanges huppées arrivaient par deux... A peine posées, aussi vite envolées. Peut-être aussi que la jardinière/photographe n'est pas toujours bien réveillée : je ne peux pas m'empêcher de délaisser les toasts du petit déjeuner pour saisir mon APN !
Soyez donc indulgents, j'ai fait ce que j'ai pû pour leur tirer le portrait !









Avec un nom pareil, elle devrait avoir l'air distingué. Moi je lui trouve un petit air comique !

La mésange huppée ou lophophanes cristatus (anciennement Parus cristatus). On la reconnait à coup sûr à sa huppe noire et beige sur la tête. Elle possède également un bandeau oculaire noir, en forme de croissant, une barrette et un collier noir. Son corps est brun roux sur le dessus et blanc crème dessous. 
Cette mésange sédentaire vit dans les forêts de conifères ou dans les parcs et jardins qui comportent des groupes de hauts conifères. C'est probablement la raison pour laquelle on la retrouve aux Pins Noirs... Elle se nourrit de graines de conifères, de hêtre et de baies de genévrier. Ah aussi, quand elle crie,  elle zinzinule.

Les mésanges charbonnières, bleues ou  mésanges nonettes sont  incontournables.
L'hiver précédent, j'avais fait un petit billet un peu plus complet pour les décrire. Pour celles et ceux qui souhaitent faire un petit retour en arrière et lire ce billet un petit clic ICI

Pour aujourd'hui, voici quelques clichés de la mésange charbonnière (Parus major)...





D'autres photos suivront prochainement. Il semble que le froid s'installe. L'hiver est là et les oiseaux vont continuer à venir se nourrir et à animer le jardin.




34 commentaires:

Malo a dit…

Quelle jolie mésange huppée! Evidemment ici, point de pin, alors, point d'huppée! Mais des cahrbonnières et des bleues ça, il y en a. Elles ont délaissé la mangeoire ces derniers temps, lui préférant ce que la nature avait encore à offrir. Mais peut-être que la météo vont les y amener plus souvent...

Margó a dit…

Les oiseaux sont aussi jolies que sympathiques, je pourrais être en regardant tout le jour. C'est une vrai chance de pouvoir en regarder.
L'hiver est arrivé bien sûr chez toi, ici aujourd'hui il pleuve enfin, après de deux mois sans voir l'eau.

Bon dimanche!

lydie a dit…

Avec ton article je comprend pourquoi je ne vois jamais de mésange huppé ! mon jardin et les alentours ne se prêtent pas à leur environnement ! Je te rassure je les trouve plus comique que chic moi aussi :)
J'ai aussi installé des graines pour les oiseaux, et j'ai pu voir une mésange bleue venir grignoter ! c'est une nouveauté alors les oiseaux n'ont pas encore l'habitude ! mais avec ce froid je suis sûr qu'ils trouveront vite le chemin !
Bon dimanche
Lydie

Catherine a dit…

Malorie, il y a ici pas mal d'arbustes qui offrent des baies. Mais ces imprévoyantes ont depuis longtemps tout avalé.
Je m'étonne toujours de les voir arriver dès que les mangeoires sont approvisionnées.

Catherine a dit…

Margo, je pourrais passer des heures à observer les oiseaux !
Tu as dû apprécier de voir ton jardin enfin un peu arrosé !

Catherine a dit…

Lydie, ici le sol est gelé. Les oiseaux viennent donc aux mangeoires. Ils prendront vite leurs habitudes chez toi.
Bises

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

COUCOU et bien elle est magnifique et j'aime beaucoup tes photos
OUI rien n'est simple lorsque les oiseaux sont sur leur garde et si tu bouges ils bougent aussi et plus d'oiseaux à photographier
Je vais demain acheter des boules de graisse car je n'ai que du pain
Mais avec le pain je vois aussi de nombreux oiseaux
Je viens de prendre une mésange ce matin donc les photos plus tard je pense Je ne crois pas avoir déjà vu la mésange huppé elle est adorable.
ELLES sont si marrantes oui
Bonne journée Catherine

இڿڰۣ FLO இڿڰۣ a dit…

merci j'adore les oiseaux et la mésange huppée elle est belle je trouve bisou

Richard Moisan a dit…

De telles photos justifient que tu sacrifies ton petit déjeuner. Elles sont très agréables à regarder!

Marie-Noëlle a dit…

Pas l'ombre d'une mésange huppée dans mon jardin, uniquement des charbonnières et des bleues. Elles sont très nombreuses et nichent sous le toit de la maison. Je trouve aussi que cette allure de Riquet à la houppe ou de Tintin leur donne un petit air fripon très amusant. Il y a des aigrettes plus chics que celles-ci ... lol
Bises

Gine a dit…

Toutes les mésanges visitent les mangeoires, mais la huppée reste en forêt tant qu'il y a des faines ... Cette année une petite troupe a passé rapidement, mais le froid se fait insidieux et peut-être qu'elles rejoindront finalement les autres pilleuses qui se régalent depuis une bonne semaine !

saturne200 a dit…

sympa ces mésanges huppée
je n'en vois pas dans le jardin, je n'ai que ces cousines .
les températures ont également chuté ici,
ce week end j'ai ajouté des noix aux graines.
les merles et le rouge gorge "s'attaquent "aux baies de Callicarpa.
c'est toujours un plaisir de les observer

anabel a dit…

Je n'ai que des mésanges charbonnières, mais quelles effarouchées celle-ci! difficile de les prendre en photo;

Marcel a dit…

Au printemps on a le plaisir de voir le va et vient des mésanges vers les nichoirs et en hiver c'est vers la nourriture. Finalement elle sont souvent présentes, surtout les charbonnières et les bleues. Les huppées sont plus rares et plus difficiles à saisir, tu as bien réussi tes clichés car il faut vraiment être rapide.

m-pierreG a dit…

ici au jardin il n'y a pas de mésange huppée !! dommage car les moineaux c'est moins bien!
a+@
mp
le jardin boultois

Carzan a dit…

Elles sont mignonnes, ces petites mésanges huppées. Ici il y en a quelques-unes mais elles ne se montrent pas toujours... Félicitations pour tes photos, je me doute qu'il faut faire preuve de beaucoup de patience...

Sylvaine a dit…

Je ne vois que très rarement des huppées, il faut qu'il fasse très froid.
Par contre, deux ou trois petites nonettes vivent dans le jardin depuis l'automne.
Je trouve tes photos très réussies, ce n'est pas facile de les prendre !
Bonne soirée

Marie-Claude a dit…

Jolies tes mésanges huppées, je n'avais jamais vu, apparemment c'est un oiseau qui vit dans l'est par contre nous avons des mésanges charbonnières et des mésanges bleues qui viennent aux boules de graisse que j'ai mis en place très récemment.
Bises
MC

Catherine a dit…

Marie-Noëlle, oui elles sont un peu coiffées comme Tintin.
Encore aujourd'hui, elles viennent pas 2... mais je n'ai pas d'explication.
Bises.

Catherine a dit…

Saturne, ici elles ont déjà tout "raflé". Des imprévoyantes !

Catherine a dit…

Geneviève, en plus des mésanges huppées, j'ai des difficultés poru photographier les nonettes. Les pics (vert ou épeiche), n'en parlons pas !

Catherine a dit…

Marcel, merci de ton passage.
Bon après-midi.

Catherine a dit…

Marie-Pierre, des moineaux vraiment ? Je croyais qu'on ne les trouvait qu'en ville...
Ce ne sont pas des pinsons par hasard ?

Catherine a dit…

Betty, bonjour !
Merci pour ton message. Bises

Catherine a dit…

Sylvaine, comme je le dis à Geneviève, les nonettes sont très vives. Nous en avons un peu moins que l'année dernière.
QUoiqu'il en soit, je ne me lasse pas de les observer toutes.
Bon après-midi. Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Marie-Claude, oui sans doute trouve t'on ici des mésanges huppées en raison de la présence des résineux et des hêtres...
Mésanges charbonnières et bleues ont un plumage bien plus attrayant.
Bises.

Fred a dit…

Pas d'oiseau de ce style chez nous, trop urbain je penses mais tes belles photos me font penser qu'avec le froid qui s'installe je n'ai pas encore mis de mangeoire en place, je vais y remédier dès demain :)

Catherine a dit…

Fred, bonsoir.
Oui avec le froid les oiseaux ont besoin de quelque secours.
Amitiés.

marianne a dit…

superbes photos j'adore les mésanges et en ce moment elles viennent se nourrir quel joli ballet
bone journée bisous à bientot

Catherine a dit…

Marianne, oui elles viennent nombreuses aux mangeoires. Aujourd'hui,avec le redoux, elles avaient l'air en forme ! D'autant moins facile pour moi de les photographier.
Bises.

Gwladys a dit…

Dans mon jardin seules les mésanges charbonnières me rendent visite. Je ne vois pas de mésanges huppées. Quant aux photos bravo car ces mésanges sont si vives qu'il est très difficile de les immortaliser sur la pellicule !
Gwladys

Catherine a dit…

Gwladys, merci pour ta gentillesse !
Je viens juste de publier un nouveau billet sur les oiseaux du jardin (ils sont nombreux).
Bien que l'on rencontre souvent la mésange charbonnière, je m'étonne toujours de son beau plumage.

Marcelle a dit…

Incroyable! J'habite un 1° étage juste en face d'une belle haie qui sépare ma résidence d'un parc public. Jusqu'à présent seulement les mésanges charbonnières et les mésanges bleues venaient picorer les graines de tournesol et les boules de graisse que j'installe dans mes jardinières. Après la première apparition de la neige (ce qui est rare à Marseille) j'ai vu un rouge gorge chercher des graines sur mon balcon et aujourd'hui une mésange huppée; Je l'ai photographiée car elle est revenue plusieurs fois.

Catherine a dit…

Bonjour Marcelle !
pas facile à photographier, la mésange huppée est assez farouche (tout au moins chez moi...). Mais la faim donne de l'audace.
Je continue à nourrir les oiseaux car malgré le redoux, le gel a fait sa réapparition la nuit. Le sol est donc gelé. Difficiles conditions pour les oiseaux.
Bon après-midi !