Ce jardin est parti ... de rien ! Sur ce terrain de 37 ares, il n'y avait que des ronces, des arbres en rangs serrés ; certains sapins mesuraient plus de 30 mètres de haut !
Nous avons cependant été séduits par cet environnement privilégié et nous avons vite réalisé que la colline boisée qui jouxtait la propriété, formerait un merveilleux arrière-plan pour le jardin que je souhaitais réaliser.
La particularité des Pins Noirs réside dans les ambiances très contrastées qui se côtoient au jardin : rocaille sèche sous la pinède, mais aussi massifs verdoyants dans la fraîcheur du sous-bois.



vendredi 20 janvier 2012

Chronique ornithologique : pinsons et mésanges



Calme plat au jardin :  après le gel, le dégel. Le sol est détrempé... Patience, patience...
Comme les oiseaux se sont rapprochés des habitations, je vais  continuer à alimenter la chronique ornithologique.

Je commencerai mon billet par un Fait divers :
Ce matin un geai est venu toutes ailes déployées se jeter sur nos fenêtres. Se dirigeant droit sur nous, il a fait une embardée quand il s'est aperçu qu'il allait au crash. Il a quand même cogné du bec dans la vitre mais sans trop de dommage, ni pour la vitre, ni pour lui puisqu'il est vite allé se poser dans le grand charme pour se remettre de ses émotions. Vous vous doutez bien que je n'ai pas eu le temps de prendre une photo de l'accident !

C'est pénible ces accidents de vol ! Ca arrive de temps en temps et ça me désole car je retrouve parfois l'oiseau mort au pied d'un mur.

Le pinson des arbres que voici a eu de la chance. Victime de la même mésaventure que le geai, il a pû se remettre de ses émotions pendant que je le photographiais :




Vous remarquerez au passage la présence de  mousse qui prouve combien la terre du jardin est acide.

Je me demande pourquoi on appelle cet oiseau pinson des arbres, étant donné qu'il sautille au sol et se nourrit à terre...
Son nom latin est Fringilla coelebs. Et pour le nom d'espèce -coelebs- qui signifie célibataire, il aurait été choisi par Carl von Linné car en Suède, seuls les femelles et les juvéniles migrent. Les pinsons mâles restent sur place.

Le manteau du pinson des arbres est brun verdâtre, la calotte est gris ardoise. On note la présence de deux barres ailaires blanches. Les plumes centrales de la queue sont gris ardoise, les autres sont noires avec des liserés blancs.
La femelle a un plumage plus terne que le mâle.
Deux nichées par an : une en avril mail, l'autre en juin/juillet. Le menu du pinson se compose d'invertébrés, araignées, chenilles mais aussi de graines et de petits fruits.
Le pinson des arbres habite les forêts de feuillus et de conifères. Il fringote, ramage, siffle.

                     
                         
                        
Quant aux mésanges, bleues, charbonnières, huppées ou nonettes, elles sont nombreuses au jardin, signe que la table est bonne et bien garnie !
En cliquant  ICI  vous retrouverez quelques renseignements sur les mésanges qui ont fait l'objet d'un billet en janvier de l'année dernière.
Et vous le savez maintenant, je ne peux pas m'empêcher de saisir mon APN dès qu'il y a un peu de remue-ménage dans le Malus "Liset" près de la cuisine.  Avec de plus ou moins bons résultats suivant la vivacité des oiseaux ou ma propre dextérité !

Voici  la mésange nonette (Poecile palustris). Elle est toujours aussi rapide et il ne m'est pas plus facile de la photographier cet hiver ! Il y a deux jours, ces nonettes prenaient leur temps ; situation idéale... mais malheureusement,  j'étais occupée au téléphone...






                         
                      


Jeudi matin, plusieurs mésanges semblaient s'amuser à faire de la balançoire dans les branches des Hydrangeas "Annabelle" et dans les Cotoneasters "Franchetti" dépouillés de leurs baies.




Le spectacle était des plus amusants. Comment n'ai- je pas pensé à faire une petite vidéo ?













                       
                                  
                                 
Comme chaque hiver, la mésange bleue (Cyanistes caruleus) se présente  aux portes de la maison pour se ravitailler...








Cette photo a été faite en décembre, après  la première (et dernière ?) neige...



                      
                         



Quant aux mésanges huppées, présentée dans le précédent billet , elles semblent me narguer puisqu'à peine mon billet publié avec des photos peu satisfaisantes, elles se laissaient enfin "capturer" sans trop de difficulté.




La pluie est de retour cet après-midi. Je ne pense pas pouvoir aller au jardin ces jours-ci. Et pourtant il y aurait fort à faire.
Je vais donc continuer à photographier mésanges, pinsons et autres sitelles en attendant de pouvoir mettre le nez au jardin.




31 commentaires:

lesviolettes a dit…

très sympathique ce billet. Une insomnie me permet d'en profiter .Tu me consoles,il n'y a pas que chez nous que les oiseaux se tuent sur les carreaux. J'ai trouvé hier un beau geai au pieds d'une fenêtre de véranda chez des voisins... il était magnifique mais hélas mort justement au pieds d'une véranda ,ses vitres leurs seraient donc fatal que faire?
tu dois bien les nourrir ces oiseaux,c'est un enchantement de voir leur danses, vols, baignades, et autres distractions pour ces volatiles.J'ai souvent pensé que pour les personnes dont je m'occupe, handicapées pour une raison ou une autre, qu'avoir des oiseaux à observer c'était un formidable palliatif à leur manque de mobilité,on peut passer de très agréables moments en leur compagnie.
Merci Catherine de ton passage dans mes hellébores je recupère un peu plus de temps il n'y a plus de cartons dans la maison ....

Richard Moisan a dit…

Chez toi, le spectacle est permanent. Tu as tant de possibilités de représentations, que tu peux choisir. Tu peux même décerner des diplômes aux meilleurs pilotes!Et je suis sûr que tous ces petits oiseaux te connaissent et t'apprécient.
Bon week-end, Catherine!

anabel a dit…

moi aussi je passe du temps à regarder les oiseaux! je n'ai pas autant de sortes que toi. Peut être qu'il y en a davantage près de mon ruisseau! Bon week end.

Catherine a dit…

Françoise, bonjour !
Il y a des fenêtres sur plusieurs côtés : peut-être les oiseaux pensent-ils pouvoir traverser... Il y a le reflet aussi qui doit les tromper.
Le pommier à fleurs est juste devant la cuisine, donc j'ai tout ce petit monde sous les yeux.
Je confirme pour les héllébores : ils sont vraiment magnifiques chez toi.
Une fois les cartons partis c'est vrai qu'on s'organise mieux. Mais il n'y a pas longtemps que tu as déménagé et le plus difficile est fait.
Passes un bon week-end. Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Richard, en tout cas, le geai aurait été retoqué à l'examen !
J'ai remarqué en effet qu'à peine les mangeoires remplies, les oiseaux arrivent. J'ai l'impression qu'ils guettent.
Il en va de même avec les écureuils. A peine les volets ouverts, les voilà. Et dès que les noix sont posées au sol, les allées et venues commencent.
Aujourd'hui ce sera promenade de Porthos sous la pluie.
Je te souhaite un bon week-end.

Margó a dit…

Bravo Catherine!!
Ils sont tous très jolies!
sais-toi? Hier, j'ai vu dans notre jardin, le Mésange bleu pour première fois!! il y a de plus en plus oiseaux, c'es magnifique!!

Ton Jardin est un paradis et tous les animaux sont heureux là-bas!!

Bon week-end

Catherine a dit…

Geneviève, j'observe aussi les oiseaux quand je suis devant le plan de travail de la cuisine (il y a une fenêtre au-dessus).
A notre arrivée, on nous avait dit qu'il y avait de nombreuses variétés d'oiseaux ici.Et c'est vrai.
Mais je pense que la proximité de la forêt y est pour quelque chose.
Je pense que chez toi ce sera également week-end pluvieux et donc bien au chaud !
Bises.

Catherine a dit…

Margo, bonjour !
Nous vivons près de la forêt alors, oui il y a beaucoup d'animaux à observer. Même les oiseaux communs sont beaux.
C'est joli une mésange bleue. Il va certainement en venir d'autres chez toi.
Bon week-end à toi aussi.

Gine a dit…

Je rate toutes mes photos de nonnettes : bien trop vives pour moi ! Les pinsons sont rares, quelques verdiers ont passé dans les hauteurs du chêne, mais ne se sont pas attardés ... Drôle d'année : peu de passages d'oiseaux, les mangeoires ne sont pas très fréquentées, les geais ne sont pas sortis de la forêt. Il faut dire que les faînes étaient nombreux cet automne. Bonne fin de semaine !

louli a dit…

La douceur de l'hiver fait que les oiseaux sont très peu nombreux chez moi et c'est bien dommage ! D'ailleurs, mon Malus reste intact alors que d'habitude, à cette époque, il est très convoité...Je profite donc te ton joli reportage ! Bises

✿⊰♥⊱ FRANCE ✿⊰♥ a dit…

COUCOU Catherine et bien je vais dire que tu as un petit restaurant bien sympa
C'est même superbe je trouve*
Tu sais j'adore les mésanges et faire des photos c'est encore plus agréable je trouve
Ces oiseaux sont bien chez toi ils ont et ils ne manquent de rien
Je devais acheter des boules de graisse et une petite maison en bois mais ce sera pour lundi
Pas trop envie de bouger
Merci pour ton partage car France adore les oiseaux
Je t'embrasse fort Catherine

இڿڰۣ FLO இڿڰۣ a dit…

Catherine coucou j'aime aussi les mésange mais surtout les noires tu sais les têtes noire toi elles sont bleues et le bleu c'est ma couleur préféré
bisou d'oiseau pour toi

Catherine a dit…

Gine, tu me parles des verdiers et je m'aperçois que je n'en ai pas vu depuis quelque temps déjà. Quant aux nonettes, j'ai fait ce que j'ai pu !
Bon dimanche.

Catherine a dit…

Sophie, ici les oiseaux n'ont pas manqué de venir picorer les baies des arbustes. Ils sont bien imprévoyants et ne pensent pas au lendemain !
Mais cette année je l'ai nourris tard : à la première neige de décembre. Depuis je continue.
Bises

Catherine a dit…

France, j'ai remarqué que tu leur donnais de fameux casse-croûte à tes mésanges !
Bises.




Flo, coucou. Les têtes noires, je pense que tu veux dire les charbonnières, celles qui sont si joliment colorées ?
Avec le ciel bleu dont tu profites souvent, je me doute bien que le bleu est ta couleur préférée.
Bisous.

Marie-Noëlle a dit…

Je suis comme toi, vraiment désolée quand les oiseaux tombent raides au pied de mes grandes baies vitrées. Ce sont souvent des jeunes au printemps alors depuis l'année dernière, j'ai trouvé une parade en baissant un peu chaque volet roulant. La végétation se reflète moins dans les carreaux et ils voient la vitre. Depuis, les accidents sont devenus rarissimes mais c'est nous qui avons un peu moins de clarté ...
J'ai beaucoup de pinsons, les mêmes que toi et des pinsons du Nord mais sans doute à cause de la douceur, ils n'ont pas été nombreux cette année, les verdiers non plus.
Pas de photos chez moi, je suis vraiment très nulle !!
Bises

Lydie Cagouille's Garden a dit…

j'ai enfin vu une mésange charbonière ! bon évidement je n'ai pas réussi de photo mais j'étais heureuse de voir que mon petit coin à miam leur plaisait !
Bon weekend :)
Lydie

Catherine a dit…

marie-Noëlle, bonsoir.
En effet, la douceur de l'hiver n'a pas incité les pinsons du Nord à migrer.Plus de verdiers ici. Où sont-ils ? Mystère.
Nous avons des volets battants donc pas de parade de ce côté là.
Je ne suis pas toujours satisfaite du résultat des clichés. Quand je règle l'APN, si je traîne un peu, l'oiseau s'envole ! Même le mouvement de l'objectif les fait fuir.Mais il me semble que tu avais réussi à en photographier l'an dernier ?
Je te souhaite un bon dimanche. Je t'embrasse.

Catherine a dit…

Lydie, elle vont vite repérer le resto et seront plus nombreuses d'ici peu !
Bon dimanche. Bises.

Viou62 a dit…

C'est agreable aussi un post sur les oiseaux du jardin, ils sont bien presents en ce moment.
Je les vois moins chez moi cette annee, c'est sans doute parce qu'il fait moins froid et puis, il y a mon Caramel (chat) qui veille. Ils ont peut etre compris qu'il etait un danger pour eux. En tout cas, j'ai dit a Caramel qu'il n'avait pas le droit d'attraper les oiseaux, je ne sais pas s'il va m'obeir...
Bon dimanche Catherine, bises

Catherine a dit…

Sylvie, les oiseaux sont tellement utiles dans nos jardins que j'aime bien leur donner un petit coup de projecteur au moment où les végétaux sont moins présents.
Je n'ai pas remarqué de baisse dans la fréquentation des mangeoires. Peut-être parceque nous sommes tout près de la forêt. et qu'ils arrivent ici en deux coups d'aile !
Chez toi, ils veulent peut-être éviter une rencontre avec Caramel.
Mon chien lui, n'aime pas les écureuils et les poursuit. Mais comme il ne grimpe pas encore aux arbres...
Bon dimanche, Sylvie. Bises

m-pierreG a dit…

salut Catherine

c'est un vrai zoo chez toi tu as de la chance même des "écureuils chez moi c'est plutôt les pies moins rigolo....!
a+@
mp
le jardin boultois

Catherine a dit…

Marie-Pierre, les pies font fuir les autres oiseaux. Ceci explique cela...
Avec les corneilles, se sont les seuls oiseaux que je fais fuir en claquant dans les mains.
Bon dimanche.

saturne200 a dit…

il est superbe ce pinson
cette année , très peu d'oiseaux aux mangeoires, suite à cet hiver doux
à bientôt

Sylvaine a dit…

Tu as tout de même plus de chance que moi avec les nonettes, impossible d'avoir une photo nette !
J'aime beaucoup tout ce petit monde ailé qui anime les jardins en hiver mais cette année, en raison de la douceur hivernale, ils viennent moins au "resto-piaf".
Bonne journée

Catherine a dit…

Saturne, je m'étonne toujours que des oiseaux aussi communs aient un si beau plumage...

Catherine a dit…

Sylvaine, j'ai fait comme j'ai pu avec ces nonettes. Mais décidément, elles ne sont pas très coopératives !
Je te souhaite un bon début de semaine.

Le Jardin de Chêneland a dit…

Charmant message avec des photos savoureuses et délicieuses. Les mesanges bleues sont de toute beauté ainsi que la mésange huppée que je ne rencontre pas du tout chez moi. Je dois me contenter des mésanges charbonnières. Quant au fait que les oiseaux se tapent de plus en plus dans les vitres je le déplore souvent et parfois les oiseaux s'en sortent bien mais j'ai eu quelques victimes aussi.
Belle soirée bises jocelyne

Catherine a dit…

Bonsoir Jocelyne, merci de ta visite.
Belle soirée à toi aussi. Bises

Fred a dit…

J'avais un peu le même souci que toi avec des oiseaux qui venait fréquemment taper dans nos fenêtres à l'étage mais depuis que avons mis des voilages, plus de probléme !

Marcel a dit…

Voilà toute une ménagerie bien sympathique et un éventail assez complet des espèces de mésange. Chez moi aussi de temps en temps des oiseaux viennent se fracasser contre les grandes baies vitrées avec plus ou moins de chance. Mais ça me fait penser que je n'ai jamais eu d'accident avec les mésanges. Est-ce le fait qu'elles sont plus familières, qu'elles connaissent mieux les lieux ? Ou plus intelligentes ?